Audi et Porsche pourraient collaborer en Formule E

Porsche et Audi, qui font partie du groupe Volkswagen, vont se rencontrer prochainement pour discuter d'une éventuelle collaboration en Formule E.

Audi et Porsche pourraient collaborer en Formule E

Après trois ans de rivalité en LMP1, Audi y avait abandonné Porsche comme seul représentant du groupe VW en WEC, la marque souhaitant se focaliser sur la Formule E. Cependant, Porsche va également quitter le LMP1 pour s'engager en FE en 2019-20. Les deux constructeurs vont donc se rencontrer pour établir leur relation dans le championnat tout électrique.

Directeur de la compétition chez Audi, Dieter Gass explique que ces discussions n'ont pas encore eu lieu mais que "le plus tôt sera le mieux, pour savoir où on se situe et ce qu'on peut faire – je ne prendrais pas les choses à la légère". Il ajoute que les deux constructeurs doivent définir "comment ils vont travailler dans un championnat ensemble".

"C'est important au moins de fixer les règles", déclare Gass pour Motorsport.com. "Au moins. On peut économiser beaucoup d'argent si on a des domaines de coopération."

"Les deux marques le font pour montrer leur niveau de compétence technologique et pour gagner les courses. On ne veut pas utiliser exactement la même voiture, on veut quand même la compétition, mais je pense que ça vaut le coup d'avoir cette conversation et de se mettre d'accord sur la façon de procéder."

Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, devant Neel Jani, Dragon Racing

Gass qualifie la relation des deux marques en WEC de "complètement séparée" et ajoute que les différents concepts, avec le moteur diesel d'Audi et le modèle essence de Porsche, nourrissaient un "très, très fort esprit de compétition".

Selon lui, il est impossible de dire quels domaines de coopération, s'il est décidé d'en avoir, seraient préconisés en Formule E. "C'est vraiment aller un peu trop loin à ce stade", estime-t-il. "Il faut commencer à discuter, ce que nous n'avons pas encore fait, puis il faut voir ce qu'on peut faire en commun."

"La simulation est peut-être un bon exemple, parce que les modélisations des circuits, on pourrait peut-être ne les payer qu'une fois et les utiliser avec les deux équipes. Cela ne révèle rien, mais ça économise quand même de l'argent."

Porsche a étudié la possibilité de fournir des ingénieurs à l'équipe Dragon Racing pour engranger des connaissances techniques avant son arrivée en tant qu'écurie d'usine, mais cela ne s'est pas concrétisé.

D'après Gass, il est peu probable que Porsche envoie des "spectateurs" dans le garage Audi pour apprendre à connaître la Formule E : "C'est toujours un peu difficile. Si l'on gère une opération, avoir quelqu'un là-bas, je ne pense pas que ça les aiderait beaucoup et c'est plus un obstacle pour nous."

Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler
partages
commentaires
Maserati vers la Formule E ?

Article précédent

Maserati vers la Formule E ?

Article suivant

Dillmann : "Je reste pilote Venturi"

Dillmann : "Je reste pilote Venturi"
Charger les commentaires