Formule E
22 nov.
-
22 nov.
Événement terminé
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
33 jours
C
E-Prix de Mexico
14 févr.
-
15 févr.
Prochain événement dans
61 jours
C
E-Prix de Marrakesh
27 févr.
-
29 févr.
Prochain événement dans
74 jours
C
E-Prix de Sanya
20 mars
-
21 mars
Prochain événement dans
96 jours
C
E-Prix de Rome
03 avr.
-
04 avr.
Prochain événement dans
110 jours
17 avr.
-
18 avr.
Prochain événement dans
124 jours
C
E-Prix de Séoul
02 mai
-
03 mai
Prochain événement dans
139 jours
C
E-Prix de Jakarta
05 juin
-
06 juin
Prochain événement dans
173 jours
C
E-Prix de Berlin
20 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
188 jours
C
E-Prix de New York
10 juil.
-
11 juil.
Prochain événement dans
208 jours
C
E-Prix de Londres I
25 juil.
-
25 juil.
Prochain événement dans
223 jours
C
E-prix de Londres II
26 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
224 jours

Buemi critique l'emplacement du mode Attack à Riyadh

partages
commentaires
Buemi critique l'emplacement du mode Attack à Riyadh
Par :
Traduit par: Emmanuel Rolland, Motorsport.com Switzerland
25 nov. 2019 à 14:10

Le Vaudois, pilote Nissan e.dams, a critiqué l'emplacement de la zone du mode Attack en Arabie Saoudite lors de l'ouverture de la saison le week-end dernier, et suite à son accrochage avec Antonio Felix Da Costa.

Sébastien Buemi occupait la deuxième place lors de la course 2 en Arabie Saoudite lorsqu'un contact avec le pilote du DS Techeetah António Félix da Costa à la sortie du virage 18 - où la zone d'activation du mode Attack était située près du mur intérieur - l'a envoyé en tête-à-queue.

Le champion 2015-16 de Formule E a réussi à repartir mais est revenu en piste de manière dangereuse, forçant plusieurs voitures à l'éviter, et s'est vu infliger une pénalité pour sa manœuvre, tandis que da Costa a été pénalisé pour le contact entre les deux voitures.

Buemi a expliqué qu'il allait "passer sur le mode Attack" lorsque l'incident s'est produit et a comparé l'incident avec celui dans lequel il était déjà impliqué avec Robin Frijns dans les mêmes circonstances lors de la course de Paris l'an passé, incident qui lui avait engendré une crevaison alors qu'il était en tête.

"De toute évidence, il faut ralentir davantage pour passer sur la zone du mode Attack, on ne peut pas se contenter d'avoir la même vitesse", a expliqué Buemi à Motorsport.com.

"J'ai freiné aussi tard que possible pour essayer de créer un peu d'écart, et comme je ralentissais pour passer en mode attaque, il a donné un coup de pied à l'arrière de la voiture.

"Nous avons discuté dans le briefing dufait que le mode Attack n'était pas situé au bon endroit, car le mode Attack ne devrait pas être dans un endroit où il faut ralentir davantage que sur la trajectoire."

"Il est assez évident que le gars derrière toi ne sait pas que l'on va prendre le mode Attack."

"Mais, du fait que nous en avons discuté, j'ai pensé que [da Costa] prendrait un peu plus de marge, ce qu'il n'a évidemment pas fait et il m'a fait envoyé en tête-à-queue."

"[J'ai] perdu le [dernier] championnat à Paris pour la même raison. Aujourd'hui, on m'a envoyé en tête-à-queue pour des raisons similaires."

"Je ne comprends donc pas pourquoi la FIA ne place toujours la zone du mode Attack que dans un tel endroit."

"Je veux dire, si vous commencez à devoir vous assurer d'avoir deux secondes d'avance pour ne pas vous faire virer avant de passer sur la zone d'activation du mode Attack, où va-t-on ? À un moment donné, ça va."

"Nous n'avons rien qui indique que nous allons passer sur la zone du mode Attack. Le gars derrière nous n'en sait donc rien."

Lire aussi:

"Nous devons ralentir d'au moins 15 à 20 km/h pour nous assurer de la prendre parce qu'elle est très loin de la ligne de course.

"Que devrions-nous faire ? Vergne s'est fait pousser en tête-à-queue au Mexique, j'ai eu une crevaison à Paris à cause de ça, je me fais envoyer en tête-à-queue ici. Combien de temps faut-il continuer ?"

Da Costa a indiqué de son côté que Buemi "n'a rien fait de mal", mais il a ajouté : "Il contrôle la situation."

"Il a beaucoup plus d'outils que moi pour contrôler l'issue de cette situation", ajoute da Costa à Motorsport.com.

Lorsqu'on lui a demandé s'il pensait qu'il devait arrêter sa manœuvre pour revenir en piste après son tête-à-queue, Buemi rétorque : "Qu'espérez-vous que je veuille rester là jusqu'à ce que tout le monde passe ?"

"J'ai pensé qu'il y avait une ouverture, et j'ai foncé."

Article suivant
Edoardo Mortara : "Positif pour l'avenir"

Article précédent

Edoardo Mortara : "Positif pour l'avenir"

Article suivant

Vergne assistera les commissaires de F2 à Abu Dhabi

Vergne assistera les commissaires de F2 à Abu Dhabi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Diriyah II
Pilotes Sébastien Buemi , António Félix da Costa
Équipes Techeetah , Nissan e.dams
Auteur Alex Kalinauckas