Buemi : Techeetah et BMW ont "clairement" l'avantage

partages
commentaires
Buemi : Techeetah et BMW ont
Par :
25 janv. 2019 à 14:14

Sébastien Buemi estime que DS Techeetah et BMW i Andretti disposent actuellement des monoplaces les plus rapides en Formule E, mais sent "une grande marge de progression" pour Nissan e.dams.

Pour ses premières courses en tant que Nissan e.dams après l'ère Renault, l'écurie sarthoise a obtenu des résultats plutôt discrets, engrangeant 18 points sans entrer dans le top 5. Une réalité qui, certes, aurait pu être tout autre si Sébastien Buemi, troisième sur la grille de départ à Marrakech, n'avait pas fait les frais du tête-à-queue de Jean-Éric Vergne au premier virage.

Lire aussi :

Buemi reconnaît que Nissan e.dams n'est pas encore au niveau des leaders, qui sont selon lui DS Techeetah et BMW i Andretti, deux écuries qui ont démontré un rythme redoutable lors des deux premières manches.

"Clairement, Techeetah et BMW sont en tête de la hiérarchie", déclare le Champion 2015-16 pour Motorsport.com. "Après, c'est quand même plus ouvert. À Marrakech, il y a les deux Virgin qui font 2 et 3, mais si tu regardes leur rythme, ils n'étaient pas rapides du tout. Ils ont fait une belle qualif', puis ils se sont retrouvés là parce que les deux BMW se sont mis dehors, parce qu'il n'y avait plus JEV, parce qu'il n'y avait plus moi... C'est un peu un concours de circonstances."

"Après, la Mahindra, OK elle est pas mal, mais je ne la mets pas non plus à ce niveau. C'est un concours de circonstances qui fait que [Jérôme d'Ambrosio] gagne, aussi. Je dirais clairement : tu as Techeetah et BMW. Ensuite, c'est relativement ouvert. J'aurais tendance à mettre trois teams un peu à égalité : Nissan, Mahindra et peut-être Virgin, ou alors Audi. Je vois plus ça comme ça."

Sébastien Buemi, Nissan e.Dams, Nissan IMO1
Sébastien Buemi, Nissan e.Dams

Buemi n'est clairement pas convaincu par le potentiel du groupe propulseur Audi, utilisé à la fois par Virgin Racing et par l'écurie d'usine Audi Sport Abt Schaeffler.

"Je peux vous dire que [Daniel] Abt, je l'ai rattrapé et dépassé", poursuit le Suisse au sujet de la course de Marrakech. "[Lucas] di Grassi, je l'ai rattrapé très fort, et dans la ligne droite où je voulais le dépasser, il y a eu le Safety Car. Il était beaucoup moins rapide que nous. Si vous regardez le rythme des Virgin, c'était peut-être un chouïa mieux, mais nous, on était plus rapides qu'eux. Virgin, aujourd'hui, a plus de points que nous au championnat, justement un peu par ce concours de circonstances. Attendons encore quelques courses pour tirer une conclusion."

Lire aussi :

Trop tôt pour fixer un objectif

Après deux des 13 courses de la saison 2018-19, la hiérarchie demeure donc incertaine, et quatre équipes se tiennent en 11 points au sommet du championnat ! Buemi n'est donc pas encore en mesure de se fixer un objectif personnel sur l'ensemble de l'année.

"C'est un peu tôt, parce que mon objectif, c'est toujours de gagner", indique le pilote Nissan e.dams. "Après, le problème, c'est qu'il faut être réaliste en fonction des circonstances. Avant le départ, mon objectif, c'est de gagner à Marrakech ; après le départ, c'est de marquer des points. Il faut tout le temps un petit peu l'adapter en fonction des conditions."

"Ce qui est sûr, c'est que quand ça va mal, je veux limiter les dégâts. Et j'estime que là, par rapport aux deux premières courses où ça s'est relativement mal passé par rapport au rythme que l'on pouvait avoir, on limite quand même un peu les dégâts", conclut celui qui est sorti de ces manches inaugurales avec 12 points au compteur.

Article suivant
Rowland : "J'espère pouvoir gagner d'ici la fin de l'année"

Article précédent

Rowland : "J'espère pouvoir gagner d'ici la fin de l'année"

Article suivant

Rosberg : La F1 sera forcée de passer à l'électrique ou à l'hydrogène

Rosberg : La F1 sera forcée de passer à l'électrique ou à l'hydrogène
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Auteur Benjamin Vinel
Be first to get
breaking news