Calendrier - L'épineux dilemme de la Formule E à Londres

partages
commentaires
Calendrier - L'épineux dilemme de la Formule E à Londres
Sam Smith
Par : Sam Smith
Traduit par: René Fagnan
23 août 2015 à 09:30

La course de Battersea Park pourrait bien ne pas conclure la saison prochaine du Championnat de Formule E.

La Formule E à Paris
Nelson Piquet Jr., China Racing, célèbre son titre de Champion Formule E
Le Maire de Londres Boris Johnson teste une Formule E sur le circuit de Battersea Park
Formule E dans Londres
Formule E dans Londres
La livrée DS Virgin Racing de Formule E
Le casque de Stéphane Sarrazin, Venturi
Daniel Abt, ABT Schaeffler Audi Sport
Loic Duval, Dragon Racing
Nicolas Lapierre, Team Aguri
Mahindra Racing
Simona de Silvestro, Amlin Andretti
Nicolas Prost, Renault e.Dams

La manche finale du Championnat FIA 2015/2016 de Formule E, prévue à Battersea Park à Londres, fait en effet face à un épineux problème, car l’événement ne parvient pas à trouver une date convenable.

Motorsport.com a découvert que l’idée de repousser la course au premier week-end de juillet ne sera probablement pas retenue, et que le jeune championnat doit faire face à un choix déchirant : organiser cette course en même temps que le Grand Prix de Grande-Bretagne ou l’annuler tout simplement.

En interview avec Motorsport.com, Jonathan Cook, adjoint au conseil municipal de Wandsworth, a déclaré : “Si nous poursuivons [avec la Formule E] il faudra que ce soit lors du même week-end [que le Grand Prix de F1], car nous avons plusieurs autres événements prévus dans ce parc, incluant le Chase Corporate Challenge, une course majeure qui a lieu immédiatement après. Nous ne pouvons pas déplacer cet événement, et nous ne voulons certainement pas le faire.”

Il ajoute : “Chaque année se déroulent environ 600 événements dans ce parc. Ils ne sont pas tous aussi majeurs qu’une course de Formule E, mais cet ePrix doit trouver sa place dans notre calendrier au sein des autres événements, dont plusieurs sont organisés chaque année. Nous analyserons toutes les possibilités offertes lors d’une réunion en septembre, mais actuellement la seule date raisonnable est celle de fin juin”.

Cette année, le Chase Corporate Challenge s’est déroulé les 8 et 9 juillet, dix jours après le premier ePrix de Londres, et les organisateurs prévoient de l'organiser à la même date l’an prochain.

Toutefois, la mise en place des installations, beaucoup plus simples que celles de l'ePrix, requiert du temps. Si la course de Formule E a lieu le week-end des 2 et 3 juillet, il faudra que tout le circuit soit entièrement démonté après la course. Le démontage du circuit de l'ePrix a nécessité près de 5 jours de travail cette année!

Les organisateurs ne peuvent pas non plus devancer la date d’une semaine, car les 24 Heures du Mans auront lieu les 18 et 19 juin, et plusieurs pilotes de Formule E disputent cette grande classique d’endurance.

La Formule E commence-t-elle à irriter Bernie Ecclestone?

Cela serait perçu comme un magnifique compliment. Car il vrai que Bernie Ecclestone et la FOM deviennent de plus en plus nerveux face à la montée en puissance de la Formule E…

Motorsport.com a appris que, même si cela peut paraître étonnant, l'organisation de la course de Formule E prévue au Mexique est soudainement devenue “problématique” au cours de semaines qui ont précédé le Conseil Mondial du Sport Automobile, qui se déroulait ironiquement à Mexico City à la fin du mois dernier.

Mexico City n’apparaît pas au calendrier de la saison 2 de Formule E, même si le grand patron, Alejandro Agag, avait affirmé à Motorsport.com à la fin mai que cette course possédait de très bonnes chances d’avoir lieu.

Les monoplaces de Formule E devraient donc rouler dans les rues de Miami le 19 mars.

Si le Grand Prix de Grande-Bretagne et l’ePrix de Londres sont prévus le même week-end en 2016, les dirigeants de la F1 savent très bien qu’il est extrêmement difficile de déplacer un tel événement aussi tard dans l’année.

Soyons réalistes. La Formule E n’est sûrement pas une priorité pour Ecclestone en ce moment. Toutefois, sachant que des discussions ont lieu avec des villes comme Hong Kong, Almaty et Tokyo, les pontes de la F1 doivent s’inquiéter de voir des revenus potentiels leur échapper.

De plus, Agag désire attirer d’autres constructeurs dans sa série, qui pourraient alors demander une appellation officielle de Championnat du monde.

On peut donc s’attendre à une réaction de la part de Bernie Ecclestone et de la FIA au cours des prochaines années.

Prochain article Formule E
EL1 - Première référence monégasque pour le duo e.Dams

Previous article

EL1 - Première référence monégasque pour le duo e.Dams

Next article

Daniel Abt - L'héritier d’une dynastie

Daniel Abt - L'héritier d’une dynastie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Auteur Sam Smith
Type d'article Analyse