Cassidy s'offre la première pole à New York

Nick Cassidy a signé la pole position du premier E-Prix de New York, qui s'élancera ce samedi soir.

Cassidy s'offre la première pole à New York

Un circuit à l'ancienne aux yeux des pilotes, de par ses bosses et son tarmac pas toujours en excellent état, qui plus est lavé par les averses de la veille, le tout à Brooklyn : voilà pour planter le décor de cette première séance de qualifications du week-end new-yorkais. A priori pas une bonne nouvelle pour les pilotes passant parmi les premiers, avec une composition des groupes toujours déterminée par le classement du championnat

Groupe 1 : Mortara, Frijns, Félix da Costa, Rast, Evans, De Vries

Groupe 2 : Vandoorne, Dennis, Rowland, Vergne, Bird, Wehrlein

Groupe 3 : Di Grassi, Cassidy, Sims, Lynn, Günther, Lotterer

Groupe 4 : Turvey, Sette Câmara, Buemi, Nato, Blomqvist, Eriksson

Sur cette piste sèche mais en constante évolution, chacun a donc tenté de s'en tirer du mieux possible, Robin Frijns établissant le temps de référence dans le Groupe 1 en 1'10"063, avec 93 millièmes d'avance sur Antônio Félix da Costa. Le trafic aura joué son rôle dans ce premier passage, le leader du championnat Edoardo Mortara se retrouvant sous enquête pour avoir gêné René Rast pendant un long moment. Le pilote Venturi devait composer avec seulement 200 kW de puissance au lieu des 250 kW alloués. 

Victime d'une grosse sortie de piste lors des essais libres plus tôt dans la journée, Sam Bird a pu compter sur son équipe pour lui permettre de se présenter au départ du Groupe 2, dans lequel Jean-Éric Vergne a par ailleurs décalé sa stratégie en sortant bien après ses concurrents. À trop jouer avec le positionnement dans les tours de préparation, un accrochage est finalement survenu entre Oliver Rowland et Sam Bird, provoquant un drapeau rouge en raison de l'immobilisation de la Nissan e.dams et de la Jaguar.  

 

Les six pilotes ont pu repartir quelques minutes plus tard pour tenter à nouveau leur chance dans ce groupe. Vergne, Wehrlein et Rowland en auront été les plus forts, le Français s'installant en tête du classement en 1'09"599 avec 68 millièmes d'avance sur l'Allemand et 0"292 sur le Britannique. 

Plus sage, le Groupe 3 à tout de même permis à quatre de ses pensionnaires d'intégrer provisoirement le top 6, Nick Cassidy pointant deuxième devant Maximilian Günther, Alex Lynn et Lucas di Grassi. Dans le Groupe 4, seul Sébastien Buemi est parvenu à obtenir son billet pour la Super Pole, et de belle manière puisque le Suisse a signé le meilleur chrono en 1'09"531, éjectant du même coup Di Grassi des six premières places.

Premier en lice pour tenter d'aller chercher la pole position, Lynn a fixé la nouvelle référence en 1'09"538, un temps que n'est pas parvenu à battre Günther, en retrait pour 76 millièmes. En revanche, Cassidy a amélioré cette marque avec un tour en 1'09"338 qui lui octroyé la pole provisoire, tandis que Wehrlein a échoué à 0"414 du pilote Virgin. Malgré une très grosse attaque, Vergne a signé un temps à 0"161 du futur poleman, car Buemi n'est pas non plus parvenu à faire mieux, pointant à 0"375. 

Pour la deuxième fois de sa carrière, et après une première à Rome cette année, Cassidy partira donc en pole position tout à l'heure. La première course s'élancera à 22h34. 

Super Pole

Qualifications par groupes

 

partages
commentaires
Un tracé urbain à l'ancienne attend les pilotes à New York
Article précédent

Un tracé urbain à l'ancienne attend les pilotes à New York

Article suivant

Maximilian Günther croque la grosse pomme !

Maximilian Günther croque la grosse pomme !
Charger les commentaires