Nick Cassidy, rookie en pole position à Rome !

Nick Cassidy a signé sa première pole position en Formule E dans les rues de Rome, où les conditions de piste ont joué un rôle déterminant après le passage de la pluie.

Nick Cassidy, rookie en pole position à Rome !

Au lendemain d'une première journée animée à Rome, la Formule E a remis ça ce dimanche pour la quatrième manche de la saison. Au menu, après une séance d'essais très matinale sur piste humide, des qualifications disputées sans pluie mais sur un asphalte délicat avec encore de nombreuses zones particulièrement détrempées. Des conditions accentuant inévitablement le désavantage de passer dans les premiers groupes, définis par l'ordre du classement du championnat.

Groupe 1 : Bird, Frijns, De Vries, Evans, Vergne, Rast

Groupe 2 : Mortara, Wehrlein, Da Costa, Rowland, Sette Câmara, Buemi

Groupe 3 : Müller, Turvey, Vandoorne, Sims, Di Grassi, Lynn

Groupe 4 : Lotterer, Günther, Blomqvist, Nato, Dennis, Cassidy

Lire aussi :

Nouveau leader du championnat, Sam Bird a fixé le temps de référence au sein du premier groupe en 1'59"739, un chrono à une vingtaine de secondes des temps réalisés la veille sur le sec. Brillant vainqueur samedi, Jean-Éric Vergne est en revanche passé à côté de sa qualif, concédant plus de cinq secondes au Britannique. Preuve de l'évolution de la piste attendue au cours de la séance, quatre des six membres du deuxième groupe ont fait mieux que le temps de Bird, Pascal Wehrlein s'installant en tête en 1'58"777. Sergio Sette Câmara n'a par contre pas pu boucler son tour rapide, immobilisé par un ennui technique.

Dans le troisième groupe, c'est Alexander Sims qui s'est fait remarquer, le pilote Mahindra signant un chrono de 1'58"500 tout en maîtrisant la glisse nécessaire dans les rues trempées de la capitale italienne. Stoffel Vandoorne, poleman hier, s'est quant à lui approché à six dixièmes de cette nouvelle référence. Dans le dernier groupe, Jake Dennis n'a pas pu défendre ses chances, tandis que Norman Nato a écrasé la marque précédente avec un tour en 1'56"006, moins de trois dixièmes devant un André Lotterer lui aussi très rapide.

Mais le pilote Porsche a été sanctionné pour une utilisation excessive de puissance et a perdu sa place en Super Pole, où l'on a donc retrouvé Nato, Cassidy, Günther, Sims, Wehrlein et Vandoorne. Le Belge, repêché grâce aux malheurs de Lotterer, a fixé le premier chrono de cette Super Pole en 1'54"359. La piste continuant à sécher peu à peu, on pouvait s'attendre à des améliorations successives profitant aux derniers en piste.

"Pizza, pasta et motore" pouvait-on lire sur le Halo de la Porsche pilotée par Wehrlein, et l'Allemand ne s'est pas privé d'envoyer la sauce pour un tour remarqué en 1'52"630. Nullement impressionné par le pizzaïolo du jour, Nick Cassidy a bouclé un tour parfait en 1'52"011. Pilote le plus rapide de la phase de groupes, Norman Nato était le dernier à passer. Léchant les murs, le Français a menacé le meilleur temps mais a finalement concédé 0"332 à Cassidy. 

Débutant cette année en Formule E, le Néo-Zélandais s'offre sa toute première pole position et emmènera une première ligne inédite aux côtés de Nato pour la deuxième course du week-end. Wehrlein et Vandoorne s'élanceront en deuxième ligne. Le départ sera donné à 13h04.

Super Pole

Qualifications par groupes

partages
commentaires
Vergne gagne à Rome, Audi et Mercedes au tapis

Article précédent

Vergne gagne à Rome, Audi et Mercedes au tapis

Article suivant

Vandoorne vainqueur, Mercedes sait aussi écraser la Formule E !

Vandoorne vainqueur, Mercedes sait aussi écraser la Formule E !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Rome II
Catégorie Qualifs
Auteur Basile Davoine