Course - Carton plein pour Di Grassi, Buemi sous haute tension

partages
commentaires
Course - Carton plein pour Di Grassi, Buemi sous haute tension
Par :
29 juil. 2017 à 21:08

Lucas Di Grassi a remporté la première course de l'ePrix de Montréal, et vire en tête du championnat pour la première fois de la saison à la veille de la grande finale.

Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Tom Dillmann, Venturi
Loic Duval, Dragon Racing
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Nicolas Prost, Renault e.Dams
Stéphane Sarrazin, Techeetah
Tom Dillmann, Venturi
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
L'équipe Renault e.dams travaille sur la voiture endommagée de Sébastien Buemi, Renault e.Dams
La voiture de Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport, auteur de la pole position
Nick Heidfeld, Mahindra Racing
Alain Prost discute avec Nicolas Prost, Renault e.Dams
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing
Antonio Felix da Costa, Amlin Andretti Formula E Team, devance Sam Bird, DS Virgin Racing
La parade des pilotes
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Voiture de Nick Heidfeld, Mahindra Racing

Après une séance de qualifications magnifique qui a mis aux prises les deux prétendants au titre, cette première course du week-end débute dans des conditions toujours optimales sur Montréal. En revanche, pour Sébastien Buemi, déjà pénalisé de dix places sur la grille pour changement de batterie consécutif à sa violente sortie de piste en essais libres, c'est l'incertitude maximale. Le Suisse est bien au départ, mais son deuxième châssis est loin d'être prêt et les mécaniciens de Renault e.dams font tout leur possible pour que ce soit le cas pour la deuxième partie de course…

En partant depuis la pole position, Lucas Di Grassi dispose d'une véritable occasion de faire basculer le championnat à la veille de l'ultime manche de cette saison 3. Le Brésilien ne se manque pas à l'extinction des feux et vire en tête dans le premier virage devant Sarrazin. Buemi ne peut pas en dire autant et, avec un départ moyen, le leader du championnat se retrouve enfermé avant de subir plusieurs contacts, dont un endommage sa direction. Relégué au 16e rang, il doit alors composer avec une monoplace au comportement loin d'être optimal et avec un volant tordu, la décrivant rapidement comme "inconduisible". En tête, Di Grassi s'aménage peu à peu une avance intéressante, d'autant que Sarrazin et Rosenqvist luttent comment des chiffoniers pour la deuxième place.

Coups bas dans la pitlane...

Attribué au huitième des 35 tours de course, le Fanboost revient aux deux candidats au titre ainsi qu'à Jean-Eric Vergne. Buemi fait le dos rond et gagne plusieurs positions pour pointer au 11e rang avant la mi-course. Tandis que le Suisse voit Loïc Duval lui ouvrir la porte, ce dernier s'accroche quelques instants plus tard avec Nick Heidfeld, faisant perdre gros aux deux hommes. L'Allemand doit notamment abandonner sa Mahindra en piste, déclenchant une procédure de Full Course Yellow.

L'incident survenant au 16e tour, tout le monde choisit de profiter de la neutralisation pour plonger dans les stands et procéder au changement de voiture. Pendant que Di Grassi conserve la tête après son arrêt et accroît son avance à six secondes, la tension est maximale plus loin dans le peloton. Dans la voie des stands, le Suisse est ostensiblement ralenti par Daniel Abt devant lui. Et à la sortie, le pilote Renault e.dams ressort devant l'Allemand à bord d'une deuxième monoplace finalement prête, mais est heurté à l'arrière, à nouveau par Abt !

La direction de course annonce rapidement que l'incident est sous enquête. En piste, Buemi est huitième au moment où le drapeau vert est agité, avec 18 tours encore à parcourir. Derrière Di Grassi, Vergne s'impose face à Sarrazin pour prendre la deuxième place tout en réduisant l'écart avec la tête de course.

Buemi pas si malchanceux

Dans le peloton, l'arrêt de D'Ambrosio ainsi que les difficultés de Mitch Evans permettent à Buemi de remonter un peu plus, au sixième rang. À dix tours du drapeau à damier, la course est toutefois relancée par l'intervention de la voiture de sécurité, déclenchée par la sortie de piste de José Maria Lopez.

La course est relancée à huit tours du but. Tandis que Di Grassi conserve les commandes, Buemi prend rapidement le dessus sur Prost. Le Français tente de protéger son coéquipier du retour d'Abt, mais ce dernier passe un tour plus tard et fait son retour dans le sillage de Buemi ! La limitation des dégâts dans cette course tourne à la remontée quasi idéale même, puisqu'un contact de Felix Rosenqvist avec le mur permet à Buemi de s'emparer de la quatrième place. 

Malgré une belle pression mise par Vergne dans les dernières boucles, Di Grassi fait carton plein en s'imposant dans cette première course. Sarrazin monte sur le podium et devance un Buemi quatrième qui limite la casse par rapport à la donne de départ, et qui est même allé au contact sur son coéquipier de chez Toyota en WEC. 

Au championnat, Lucas Di Grassi vire en tête pour la première fois de la saison et abordera la journée de dimanche avec six points d'avance sur Sébastien Buemi, dont on taira l'énervement à la radio en fin de course par respect pour ses rivaux en piste ! 

 ePrix de Montréal I

 PiloteÉquipeTempsÉcartPoints
1 brazil Lucas Di Grassi   Audi Sport Team Abt 35 tours   25
2 france Jean-Éric Vergne   Techeetah 0.350 0.350 18
3 france Stéphane Sarrazin   Techeetah 7.869 7.869 15
4 switzerland Sébastien Buemi   Renault e.dams 8.256 8.256 12
5 germany Daniel Abt   Audi Sport Team Abt 8.592 8.592 10
6 united_kingdom Sam Bird   DS Virgin Racing 8.913 8.913 8
7 france Nicolas Prost   Renault e.dams 10.058 10.058 6
8 new_zealand Mitch Evans   Jaguar Racing 10.457 10.457 4
9 netherlands Robin Frijns   Amlin Andretti 15.836 15.836 2
10 sweden Felix Rosenqvist   Mahindra Racing 16.764 16.764 1
11 france Tom Dillmann   Venturi 19.320 19.320  
12 belgium Jérôme d'Ambrosio   Dragon Racing 20.229 20.229  
13 germany Maro Engel   Venturi 22.314 22.314  
14 brazil Nelson Piquet Jr.   NextEV NIO 23.145 23.145  
15 portugal António Félix da Costa   Amlin Andretti 34.786 34.786  
16 united_kingdom Oliver Turvey   NextEV NIO 46.996 46.996  
17 united_kingdom Adam Carroll   Jaguar Racing 49.612 49.612  
  france Loïc Duval   Dragon Racing 8 tours 9 tours  1
  argentina José María López   DS Virgin Racing 11 tours 12 tours  
  germany Nick Heidfeld   Mahindra Racing 21 tours    
Article suivant
La grille de départ de l'ePrix de Montréal

Article précédent

La grille de départ de l'ePrix de Montréal

Article suivant

Sébastien Buemi disqualifié de la Course 1 à Montréal

Sébastien Buemi disqualifié de la Course 1 à Montréal
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement ePrix de Montréal
Lieu Rues de Montréal
Auteur Basile Davoine
Be first to get
breaking news