Formule E
C
E-Prix de Berlin III
08 août
EL1 dans
18 Heures
:
20 Minutes
:
27 Secondes
C
E-Prix de Berlin IV
09 août
C
E-Prix de Berlin V
12 août
C
E-Prix de Berlin VI
13 août
Prochain événement dans
5 jours

Course - Vergne résiste à Lotterer pour un doublé Techeetah !

partages
commentaires
Course - Vergne résiste à Lotterer pour un doublé Techeetah !
Par :
3 févr. 2018 à 20:19

Jean-Éric Vergne est parvenu à résister à la pression de son coéquipier André Lotterer pour remporter l'E-Prix de Santiago, et s'empare par la même occasion de la tête du championnat de Formule E !

Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Nelson Piquet Jr., Jaguar Racing
Sam Bird, DS Virgin Racing
Oliver Turvey, NIO Formula E Team
Jose Maria Lopez, Dragon Racing
Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing
Maro Engel, Venturi Formula E
Antonio Felix da Costa, Andretti Formula E Team
Andre Lotterer, Techeetah
Alex Lynn, DS Virgin Racing
Jérôme d'Ambrosio, Dragon Racing
Nicolas Prost, Renault e.Dams
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Nick Heidfeld, Mahindra Racing
Tom Blomqvist, Andretti Formula E Team
Edoardo Mortara, Venturi Formula E Team
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Luca Filippi, NIO Formula E Team
Mitch Evans, Jaguar Racing

Auteur de la pole position, Jean-Éric Vergne a réalisé un très bon envol alors que son coéquipier André Lotterer prenait le meilleur sur Sébastien Buemi pour la deuxième place... mais ça, c'était sans compter sur Nelson Piquet Jr, qui les a dépassés tous les deux au prix d'un freinage très tardif au premier virage !

 

Derrière eux, les incidents ont été nombreux dans le peloton. José María López a vu sa course s'achever prématurément lorsqu'il a été tassé dans le mur par Sam Bird, un contact a brisé la suspension avant droite de Nick Heidfeld, alors que Maro Engel est parti à la faute et a été contraint à l'abandon. Seul Heidfeld a pu reprendre la piste, mais au volant de sa deuxième monoplace.

La voiture de sécurité est restée en piste pendant quatre tours à un rythme extrêmement modéré – les monoplaces tournaient en quatre minutes au lieu de 1'20 !

Vergne se maintient devant

Au restart, Vergne a conservé la tête devant Piquet, Lotterer, Buemi et Bird. Piquet n'a pas tardé à porter une attaque pour la première place au virage 3, sans succès. La hiérarchie n'a pas évolué en début de course, Vergne creusant un léger écart de deux secondes.

Pendant ce temps, Daniel Abt rencontrait un problème au neuvième passage suite à un incident du départ, reprenant la piste à un tour du leader au volant de sa deuxième monture, tandis qu'Edoardo Mortara est parti à la faute et a rétrogradé au 17e rang ; l'épreuve commençait bien mal pour Venturi.

Les dépassements étaient rares, si ce n'est une manœuvre de Lucas Di Grassi, qui a chipé la septième place à Nicolas Prost. Le Brésilien tirait bien son épingle du jeu depuis la 13e place de la grille, et a enchaîné avec le meilleur tour en course en 1'21"106.

Lotterer a continué son impressionnante prestation en s'emparant de la deuxième place face à Piquet, alors que Di Grassi poursuivait sa remontée en prenant l'avantage sur Lynn à l'épingle.

 

Et c'est à la fin du 19e tour que plusieurs concurrents sont rentrés au stand pour changer de monoplace, pour la première fois, sans temps minimal d'arrêt. Les autres ont fait de même une ou deux boucles plus tard, profitant de l'énergie économisée lors de la neutralisation du début de course.

Le grand vainqueur de cette salve d'arrêts, c'était Felix Rosenqvist, qui est remonté au cinquième rang, derrière Vergne, Lotterer, Piquet et Buemi.

Nouveau zéro pointé pour Di Grassi !

Et au 23e tour, coup de théâtre ! Nouveau problème technique pour Lucas Di Grassi, qui s'est immobilisé en piste ! Le Champion en titre, dont le compteur de points reste à zéro, a été contraint à l'abandon et était visiblement dans une colère noire.

 

Alex Lynn a également dû jeter l'éponge à cause d'un souci mécanique, alors qu'il bataillait avec son coéquipier Bird pour la troisième place, et à l'avant, la lutte pour la victoire était plus animée que jamais, Lotterer mettant la pression à Vergne sous les yeux de Buemi – qui a doublé Piquet grâce au FanBoost. Une première tentative de l'Allemand s'est heurtée à la résistance farouche du Français, et à sept tours du but, le top 4 se tenait en deux secondes à peine.

 

Le 31e tour a vu Nelson Piquet Jr lancer un freinage très tardif sur Buemi, qui semblait bien parti pour porter ses fruits... mais le pilote Jaguar n'est pas parvenu à tourner et s'est retrouvé le nez face au TecPro du virage 3, rétrogradant au sixième rang. Rosenqvist héritait de la quatrième place, et Bird revenait également à moins de trois secondes du leader !

Duel acharné entre Vergne et Lotterer

Lotterer n'abandonnait pas, jusqu'à un contact prolongé entre les deux Techeetah, toutes roues bloquées, heureusement sans conséquence pour les monoplaces de la structure chinoise. Finalement, Vergne a bénéficié de son excellente gestion de la batterie : il lui restait 6% lorsqu'il a franchi la ligne d'arrivée en vainqueur, contre 1% pour son coéquipier. Le Francilien a révélé après la course avoir perdu les communications radio avec son équipe et avoir économisé l'énergie comme s'il restait un tour de plus.

 

Vergne s'impose donc devant Lotterer, qui signe son premier beau résultat en Formule E, et Buemi, qui confirme son retour aux avant-postes. Techeetah signe le premier doublé de l'Histoire du championnat, et c'est un triplé pour les moteurs Renault !

Rosenqvist signe une belle remontée de la 14e position sur la grille pour finir quatrième devant Bird et Piquet. Evans peut s'estimer heureux d'être septième après une belle prestation, alors qu'il prenait le départ en dernière place avec une pénalité de dix secondes pour changement de convertisseur. Enfin, D'Ambrosio, Félix da Costa et Prost complètent les points.

 E-Prix de Santiago 2018

 PiloteÉquipeToursÉcart
1 france Jean-Éric Vergne   Techeetah 37  
2 germany André Lotterer   Techeetah 37 1.154
3 switzerland Sébastien Buemi   Renault e.dams 37 1.959
4 sweden Felix Rosenqvist   Mahindra 37 2.793
5 united_kingdom Sam Bird   DS Virgin 37 4.490
6 brazil Nelson Piquet Jr.   Jaguar 37 6.364
7 new_zealand Mitch Evans   Jaguar 37 7.099
8 belgium Jérôme d'Ambrosio   Dragon 37 13.308
9 portugal António Félix da Costa  Andretti 37 14.811
10 france Nicolas Prost   Renault e.dams 37 21.092
11 united_kingdom Tom Blomqvist   Andretti 37 32.924
12 italy Luca Filippi   NIO 37 44.127
13 italy Edoardo Mortara   Venturi 37 49.398
14 united_kingdom Oliver Turvey   NIO 37 1'12.282
Ab united_kingdom Alex Lynn   DS Virgin 26 11 tours
Ab germany Nick Heidfeld   Mahindra 23 14 tours
Ab brazil Lucas Di Grassi   Audi Sport Abt 21 16 tours
Ab germany Daniel Abt   Audi Sport Abt 11 26 tours
Ab germany Maro Engel   Venturi 0  
Ab argentina José María López   Dragon 0  
La grille de départ de l'E-Prix de Santiago

Article précédent

La grille de départ de l'E-Prix de Santiago

Article suivant

Malgré une amende de 30'000 €, Techeetah conserve son doublé

Malgré une amende de 30'000 €, Techeetah conserve son doublé
Charger les commentaires