Course - Vergne résiste à Di Grassi pour la victoire !

partages
commentaires
Course - Vergne résiste à Di Grassi pour la victoire !
Par : Benjamin Vinel
17 mars 2018 à 20:03

Jean-Éric Vergne a remporté un duel de titans face à Lucas Di Grassi pour la victoire à l'E-Prix de Punta del Este, son deuxième succès de la saison.

Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Alex Lynn, DS Virgin Racing
Oliver Turvey, NIO Formula E Team
Mitch Evans, Jaguar Racing
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Nelson Piquet Jr., Jaguar Racing, Jaguar I-Type I, Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Andre Lotterer, Techeetah
Maro Engel, Venturi Formula E Team
Sam Bird, DS Virgin Racing
Jose Maria Lopez, Dragon Racing
Jérôme d'Ambrosio, Dragon Racing, Tom Blomqvist, Andretti Formula E Team
Nicolas Prost, Renault e.Dams, Antonio Felix da Costa, Andretti Formula E Team
Mitch Evans, Jaguar Racing, Felix Rosenqvist, Mahindra Racing
Luca Filippi, NIO Formula E Team
Edoardo Mortara, Venturi Formula E Team
Tom Blomqvist, Andretti Formula E Team
Nick Heidfeld, Mahindra Racing
Nicolas Prost, Renault e.Dams, Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler, Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler

Suite à des décision très tardives des commissaires, c'est Jean-Éric Vergne qui occupait la pole position devant, Lucas Di GrassiAlex Lynn et Oliver Turvey. Vergne a pris un envol absolument flamboyant et n'a absolument pas été menacé au premier virage ; la hiérarchie n'a pas évolué au premier tour, du moins dans le top 5. Sébastien Buemi, lui, a rétrogradé au huitième rang.

 

Le premier incident de la course a eu lieu dès le deuxième tour, lorsque Nick Heidfeld s'est immobilisé en bord de piste, victime d'un problème technique. Un simple drapeau jaune a initialement été agité.

Buemi a rapidement entamé sa remontée, chipant la septième place à Sam Bird avant de prendre l'avantage sur André Lotterer. C'est alors que la voiture de sécurité est entrée en action pour évacuer la Mahindra de Heidfeld. Bird a perdu une nouvelle place au profit de Maro Engel, qui l'a toutefois logiquement laissé repasser – pas de dépassement sous Safety Car.

Au restart, le top 6 se tenait en un mouchoir de poche, à peine deux secondes ! Plus loin, Bird se montrait très pressant sur Lotterer et s'est emparé de la septième position. Le pilote Techeetah n'a cessé de perdre du terrain pour finalement sortir du top 10 ; il souffrait notamment d'un problème de radio.

Buemi touche le mur

Après dix tours sur 37, Vergne comptait 0"4 d'avance sur Di Grassi, 1"3 sur Lynn, 2"2 sur Turvey et 2"6 sur Abt. Buemi, en revanche, a endommagé sa monoplace en tapant à l'arrière gauche à l'approche de la chicane et n'a eu d'autre option que de changer de monture au 11e tour seulement. Mais sans intervention de la voiture de sécurité par la suite, il a été contraint à l'abandon à quelques boucles du but.

À l'avant, le duel Vergne/Di Grassi se poursuivait. Le Brésilien était le seul à se maintenir dans la boîte de vitesses du leader, Lynn et Abt se retrouvant à plus de deux secondes. Turvey, quant à lui, a perdu du terrain.

Abt a pris la troisième place aux dépens de Lynn juste avant la salve d'arrêts au stand, l'Anglais se retrouvant en manque d'énergie juste avant son changement de voiture. Les deux DS Virgin sont d'ailleurs sorties du garage en même temps, Bird prenant finalement l'avantage. Pendant ce temps, Vergne conservait la tête de justesse face à Di Grassi.

Di Grassi passe à l'attaque

Le Champion en titre a immédiatement lancé une attaque et s'est porté à l'extérieur, mais le leader ne lui a laissé aucune chance ; parti en dérapage, Di Grassi a alors perdu une bonne seconde.

 

Au 22e tour, coup dur pour Daniel Abt : mal harnaché, il a dû faire un deuxième arrêt et a perdu toute chance de podium. Les grands gagnants des arrêts au stand étaient donc Felix Rosenqvist et Mitch Evans, remontés aux cinquième et sixième rangs. Le Néo-Zélandais était alors détenteur du meilleur tour en course.

À dix tours du drapeau à damier, Di Grassi était revenu sur les talons de Vergne en tête de la course. Bird était relégué à trois secondes et demie, Lynn à cinq secondes, Rosenqvist à six secondes et Evans à sept secondes. Le pilote Jaguar a ensuite dépassé son rival de Mahindra malgré l'utilisation du FanBoost par ce dernier, avant de poursuivre son festival en s'emparant de la quatrième place face à Lynn.

Di Grassi imposait de nouveau une très forte pression au leader. Le duel était superbe, avec une robuste défense de Vergne. Les contacts se sont multipliés entre les deux hommes, au profit de Bird, qui a fait la jonction.

La hiérarchie n'a toutefois pas évolué davantage et Vergne s'est imposé avec une demi-seconde d'avance sur Di Grassi, Bird complétant le podium. Le Français creuse l'écart au championnat. Evans et Rosenqvist ont parachevé leur belle remontée dans le top 5, suivis par Lynn, Turvey, López (qui s'élançait du fond de grille, et s'octroie le point du meilleur tour), D'Ambrosio et Engel. Huit écuries différentes dans les points, dont un double top 10 qui représentera une véritable bouffée d'air frais pour Dragon Racing.

 E-Prix de Punta del Este 2018

 PiloteÉquipeToursÉcart
1 france Jean-Éric Vergne   Techeetah 37  
2 brazil Lucas Di Grassi   Audi Sport Abt 37 0.447
3 united_kingdom Sam Bird   DS Virgin 37 2.611
4 new_zealand Mitch Evans   Jaguar 37 4.075
5 sweden Felix Rosenqvist   Mahindra 37 4.224
6 united_kingdom Alex Lynn   DS Virgin 37 7.672
7 united_kingdom Oliver Turvey   NIO 37 11.818
8 argentina José María López   Dragon 37 12.612
9 belgium Jérôme d'Ambrosio   Dragon 37 22.242
10 germany Maro Engel   Venturi 37 26.293
11 portugal António Félix da Costa   Andretti 37 27.335
12 germany André Lotterer   Techeetah 37 38.731
13 italy Luca Filippi   NIO 37 39.926
14 germany Daniel Abt   Audi Sport Abt 37 43.139
15 france Nicolas Prost   Renault e.dams 37 47.194
16 united_kingdom Tom Blomqvist   Andretti 37 59.299
17 italy Edoardo Mortara   Venturi 36 1 tour
Ab switzerland Sébastien Buemi   Renault e.dams 29 8 tours
Ab brazil Nelson Piquet Jr.   Jaguar 25 12 tours 
Ab germany Nick Heidfeld   Mahindra 1 36 tours 
Prochain article Formule E
Championnats - Vergne prend son envol

Previous article

Championnats - Vergne prend son envol

Next article

Di Grassi perd la pole, Vergne en hérite !

Di Grassi perd la pole, Vergne en hérite !