Décès de Martin Leach, patron de l'équipe NextEV

partages
commentaires
Décès de Martin Leach, patron de l'équipe NextEV
Charles Bradley
Par : Charles Bradley
Traduit par: Jean-Philippe Vennin
2 nov. 2016 à 07:45

Dirigeant renommé dans l'industrie automobile et de l'équipe de Formule E NextEV, Martin Leach est décédé après une courte bataille contre le cancer. Il avait 59 ans.

Martin Leach, NextEV
Simulation d'arrêt au stand pour Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Nelson Piquet Jr., Martin Leach et Oliver Turvey, NeXTEV TCR Formula E Team
Pole position pour Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team; Sam Bird, DS Virgin Racing
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team

Cet Anglais était plus récemment le président de NextEV, une start-up qui conçoit et développe des véhicules électriques haute performance et aligne sa propre équipe de Formule E depuis la saison dernière.

Il a d'abord rejoint l'équipe en tant que sponsor, juste avant qu'elle remporte le tout premier titre de la discipline sous le nom de China Racing avec Nelson Piquet Jr. Il en a ensuite pris le contrôle durant une difficile saison 2, puis a mis la pression pour la voiture de la saison 3 qui a signé la pole position lors de ses débuts à Hong Kong début octobre, aux mains de Piquet.

Martin était un grand passionné de ce sport”, déclare le Brésilien. “Il y a mis tellement de temps, d'efforts et de cœur. Je l'ai rencontré pour la première fois vers la fin de la saison 1, quand il a décidé de sponsoriser notre équipe.”

Il a commencé à la diriger pendant la saison 2, mais en dépit des moments difficiles, il me disait : ‘Nelson, ne t'inquiète pas, je vais tout faire pour que nous ayons à nouveau du succès’ - c'est la raison pour laquelle je suis resté chez NextEV, et nous avons bâti une très bonne relation. Il était si positif.”

Il travaillait tellement dur, il savait tout ce qui se passait, du design aux matériaux de la boîte de vitesses en passant par l'onduleur - il travaillait tout le temps, je pouvais le joindre à toute heure du jour et de la nuit. J'ai été très chanceux et très fier de travailler avec lui durant cette courte période.”

À Hong-Kong, on a eu la pole position pour lui et sa voiture, et je veux plus que jamais poursuivre son œuvre et gagner plus de courses et de championnats pour Martin. Nous sommes là maintenant, les structures et les gens, grâce aux talents et à la vision de Martin.”

Je me sens honoré d'avoir travaillé avec Doctor Martin Leach, et c'est une grande perte pour tout le monde. Ce n'était pas qu'un patron d'équipe, il était là pour nous tous. J'espère qu'on pourra aller de l'avant, je suis si triste de ce qui est arrivé. J'envoie mes sentiments les meilleurs à sa famille en ces temps difficiles. Nous travaillerons plus dur que jamais pour Martin.”

Une carrière illustre

La carrière de Leach dans l'automobile s'est étendue sur 40 années, après qu'il a été pilote de karting professionnel à l'adolescence. Il a rejoint Ford en 1979, en qualité d'ingénieur hautement qualifié, et en est devenu directeur général 20 ans plus tard.

En 2002, il a été nommé président de Ford Europe, mais sa longue association avec la marque à l'ovale s'est achevée dans l'acrimonie un an après.

Il est devenu un temps PDG de Maserati, et son implication suivante en sport automobile a été une tentative de sauver l'équipe Super Aguri de F1 en 2008, via sa société Magma International - mais l'accord n'a pu se matérialiser après le retrait d'un partenaire financier.

Il s'est vu remettre un doctorat en Science de l'Université du Hertfordshire en 2000.

Article suivant
Montréal confirme la tenue de son ePrix

Article précédent

Montréal confirme la tenue de son ePrix

Article suivant

La Formule E cherche un nouveau circuit pour 2018

La Formule E cherche un nouveau circuit pour 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Équipes NIO Formula E Team
Auteur Charles Bradley