Di Grassi et Buemi dans le rôle d'outsider

B.V., Londres - Avec respectivement 17 et 23 points de retard sur le leader du championnat Nelson Piquet, Lucas di Grassi et Sébastien Buemi abordent le dernier meeting de la saison inaugurale de Formule E dans la position d'outsider.

Avec 50 points encore disponibles, la couronne reste à la portée des deux hommes, mais pour cela, di Grassi et Buemi sont bien conscients qu'ils n'ont pas le droit à l'erreur : un abandon pourrait mettre un terme définitif à leurs chances de titre cette saison.

"Cela dépend beaucoup de l'approche," reconnaît di Grassi. "Tout simplement, pour remporter le titre, il faut que je marque dix-sept points de plus que Nelson ce weekend. Cela signifie que nous avons besoin des deux courses. Ce sont deux weekends de courses en un, et le samedi n'a pas d'influence sur le dimanche. L'approche est de gagner les deux courses, de marquer autant de points que possible."

Quand on est en piste, on ne pense pas au titre

Lucas di Grassi

En effet, ce n'est pas avec le championnat et les calculs à l'esprit que le Brésilien va aborder la course : "Quand on est en piste, on ne pense pas au titre, on pense à la course, à la gagner, et on voit comment cela se finit après la course."

Quoi qu'il en soit, le pilote Audi Abt reste bien conscient de l'imprévisibilité des courses de Formule E ; aussi a-t-il l'intention de mettre toutes les chances de son côté en étant aussi consciencieux que possible.

"Nous avons vu que dans ce championnat, tout peut arriver à tout instant," rappelle-t-il. "Tous les détails comptent, même les erreurs de l'équipe et les problèmes techniques, nous devons nous en occuper. Nous avons beaucoup plus d'expérience : tout le monde a élevé son niveau de jeu par rapport aux premières courses de la saison."

Lire aussi - Quand Piquet et di Grassi se disputent devant les médias

C'est une opinion que partage Sébastien Buemi. Le pilote e.dams-Renault a beau avoir remporté le titre mondial d'endurance l'an dernier, il mettra toute son ardeur à décrocher la couronne dans un championnat de Formule E théoriquement moins réputé, face à plusieurs de ses rivaux de WEC.

"J'ai remporté le Championnat du Monde d'Endurance l'an dernier, et quand on voit les pilotes qui participent à ce championnat, si l'on peut gagner devant eux, c'est génial, cela montre à quel point c'est difficile. Plus que le fait que ce soit la Formule E et le tout premier championnat, c'est le fait que ce soit contre une concurrence si solide," conclut le Suisse.

A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Nelson Piquet Jr. , Lucas Di Grassi , Sébastien Buemi
Équipes Audi Sport Team Abt
Type d'article Actualités
Tags championnat, décisif