Di Grassi explique sa disqualification de Mexico

Le pilote Audi Sport Abt s'est exprimé pour la première fois sur les raisons pour lesquelles sa voiture était en dessous du poids réglementaire après sa victoire au Mexique il y a trois semaines.

Di Grassi explique sa disqualification de Mexico
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Podium : le vainqueur Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport fête sa victoire avec le champagne
Le vainqueur Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport dans le parc fermé avec son équipe
Le vainqueur Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport dans le parc fermé
Le vainqueur Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport, le deuxième Jérôme d'Ambrosio, Dragon Racing, et le troisième Sébastien Buemi, Renault e.Dams pendant la conférence de presse
Podium : le vainqueur Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Podium : le vainqueur Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Podium : le vainqueur Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport

Lucas di Grassi avait remporté la course en solitaire après s'être emparé de la tête lors des arrêts au stand et avoir creusé régulièrement l'écart sur un groupe de pilotes luttant pour la deuxième place – qui allait devenir la première après l'arrivée, le Brésilien perdant sa deuxième victoire de la saison car sa voiture se trouvait 1,8 kg en dessous du poids minimum autorisé de 888 kg.

À chaque course, nous sommes très proches du poids limite pour rattraper Renault”, a expliqué di Grassi à Motorsport.com, à la veille de la course de samedi à Long Beach. “Nous analysons après. La vérité est que la voiture qui a été disqualifiée, la première [des deux dévolues au Brésilien], était en dessous du poids – la seconde était juste à la limite.”

Nous avons eu un problème de batterie dès le début des Essais Libres 1. Et les gars de chez Williams [fournisseur exclusif du championnat] ont passé la journée à la réparer. La voiture n'a été prête qu'une heure avant la course, et il ne restait plus de temps pour réévaluer son poids.”

Le fait est qu'on a besoin de harnais et de quelques autres composants, et que nous les avons passés d'une voiture à l'autre – ce que l'ingénieur n'a pas pris en compte. C'était donc une toute petite erreur de calcul. On a eu aussi une usure des pneus très élevée à l'arrière, beaucoup plus qu'on ne s'y attendait, ce qui a contribué au poids trop léger de 1,8 kg.”

L'autre voiture était bien, et c'est celle avec laquelle nous avons fait les qualifications. C'était très étrange, c'était effectivement la même – mêmes pièces, même niveau de lest que toute l'année. Et la nuit précédente, elle était au poids voulu. Et ce n'est pas comme si j'avais plus transpiré, ou si j'avais eu un poids différent ce week-end-là.”

"Il faut respecter les règles"

C'est la deuxième fois que le pilote Audi Sport Abt perd une victoire sur tapis vert, après sa pénalité de Berlin en 2015 en raison d'une modification apportée à l'aileron et à un carénage de roue avant. Mais pour lui, les circonstances sont tout à fait différentes.

L'an dernier, j'ai perdu le championnat à cause de cela”, a ajouté le Brésilien. “La règle est la règle, on doit l'accepter, mais la disqualification [de Berlin] était due à une réparation mal faite sur une pièce qui n'avait pas le moindre effet sur la performance. Pour moi, ce n'était pas du tout normal.”

[Cette fois] c'était une toute petite erreur de l'équipe – et même si j'ai gagné de six secondes, si un kilo n'aurait pas suffi à faire une telle différence, je l'accepte. Nous devons respecter les règles.”

Dans l'affaire, di Grassi a perdu la tête du championnat, dont une victoire lui aurait permis de s'emparer aux dépens de Sébastien Buemi. Au lieu de quoi, il se retrouve à 22 points du Suisse avant d'entre dans la seconde moitié de la saison.

Propos recueillis par Charles Bradley

partages
Une course à New York dès la saison prochaine ?

Article précédent

Une course à New York dès la saison prochaine ?

Article suivant

Davidson intéressé par un volant chez Jaguar

Davidson intéressé par un volant chez Jaguar