Formule E
22 nov.
-
22 nov.
Événement terminé
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
42 jours
C
E-Prix de Mexico
14 févr.
-
15 févr.
Prochain événement dans
70 jours
C
E-Prix de Marrakesh
27 févr.
-
29 févr.
Prochain événement dans
83 jours
C
E-Prix de Sanya
20 mars
-
21 mars
Prochain événement dans
105 jours
C
E-Prix de Rome
03 avr.
-
04 avr.
Prochain événement dans
119 jours
17 avr.
-
18 avr.
Prochain événement dans
133 jours
C
E-Prix de Séoul
02 mai
-
03 mai
Prochain événement dans
148 jours
C
E-Prix de Jakarta
05 juin
-
06 juin
Prochain événement dans
182 jours
C
E-Prix de Berlin
20 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
197 jours
C
E-Prix de New York
10 juil.
-
11 juil.
Prochain événement dans
217 jours
C
E-Prix de Londres I
25 juil.
-
25 juil.
Prochain événement dans
232 jours
C
E-prix de Londres II
26 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
233 jours

Di Grassi : "C'est ma pire saison en matière de régularité"

partages
commentaires
Di Grassi : "C'est ma pire saison en matière de régularité"
Par :
24 août 2019 à 14:50

Lucas di Grassi demeure le seul pilote de l'Histoire à avoir conclu toutes les saisons de Formule E sur le podium du classement général (une fois Champion, deux fois deuxième, deux fois troisième), mais il déplore néanmoins son manque de constance en 2018-19.

Le contraste est frappant entre le Lucas di Grassi de l'ère Gen1 et celui de la saison dernière. Lors des quatre premières saisons de Formule E, le Brésilien était un monstre de régularité, montant sur le podium à 27 reprises en 45 courses, soit un taux de réussite de 60% ! Taux qui aurait pu être encore meilleur si Di Grassi n'avait pas été (très justement) disqualifié après deux victoires – une fois pour aileron avant non conforme, une autre fois car il était en dessous du poids minimal.

La saison 2018-19 s'est toutefois avérée être la plus relevée et la plus disputée de toutes, et lors d'une campagne où pas moins de 16 pilotes sont apparus sur le podium, Di Grassi n'a eu que trois top 3 à son actif (23% seulement), arrachant de justesse la troisième place du championnat avec 108 points au compteur seulement. Cela représente une moyenne de 8,31 points par course, quand il culminait à 13,58 unités sur l'ensemble des quatre premières années.

Lire aussi :

Le pilote Audi Sport Abt Schaeffler ne le cache pas, la dernière saison en date a été difficile. Il a notamment été pénalisé en qualifications à Riyad pour une irrégularité au niveau de la puissance moteur, puis disqualifié de la même séance à Santiago en raison d'une infraction liée au freinage, ce qui n'a pas contribué à ses résultats. Di Grassi a quand même réalisé quelques performances remarquables, dont une victoire sur le fil à Mexico et un succès dominateur à Berlin, mais ça ne lui suffit pas.

"C'est ma pire saison de Formule E en matière de régularité", déclare-t-il à Motorsport.com. "J'ai relativement bien piloté cette saison, je suis très satisfait de mon pilotage, j'ai fait de très bonnes courses, mais la voiture n'avait pas le rythme au début du championnat. Puis nous avons réussi à renverser la situation, nous avons travaillé très dur là-dessus. Je suis satisfait de mon pilotage mais pas de ma constance."

Lucas Di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler

"Certains facteurs étaient hors de notre contrôle, par exemple la disqualification à Riyad, la disqualification à Santiago, et je me suis fait sortir à Monaco par Sims et à Sanya par Robin [Frijns] et Buemi. C'est ce que je veux dire quand je parle de ma pire saison en matière de constance."

Di Grassi est par ailleurs revenu sur son attitude lors du drapeau rouge consécutif au carambolage du premier virage à l'E-Prix de Berne. Coupant la chicane en raison de l'obstruction de la piste, le Champion 2016-17 avait gagné 11 places, mais la course a ensuite repris dans l'ordre de la grille de départ, en accord avec la réglementation. Pendant l'interruption de l'épreuve, Di Grassi fait partie des pilotes qui se sont exprimés de façon quelque peu véhémente auprès des officiels, un épisode que la FIA n'a pas forcément apprécié.

Lire aussi :

"Je m'excuse de la manière dont la situation a tourné, mais mes faits restent les mêmes : je comprends que le règlement a été écrit ainsi. Le directeur de course aurait pu adopter une approche différente. Mais celle qu'il a adoptée est dans le règlement, donc tout ce que je peux dire, c'est que la règle est injuste mais qu'il n'y a rien à faire", conclut-il.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

Article suivant
La FE et la FIA veulent éliminer les chicanes serrées

Article précédent

La FE et la FIA veulent éliminer les chicanes serrées

Article suivant

Chronique de Sébastien Buemi - "Je vois des équipes comme Rebellion être plus rapides que nous".

Chronique de Sébastien Buemi - "Je vois des équipes comme Rebellion être plus rapides que nous".
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Pilotes Lucas di Grassi
Équipes Audi Sport Team Abt
Auteur Benjamin Vinel