Di Grassi vice-Champion, "c'est juste un miracle"

partages
commentaires
Di Grassi vice-Champion, "c'est juste un miracle"
Par :
31 juil. 2018 à 07:20

Après quatre des 12 courses de la saison 2017-18, le Champion en titre Lucas Di Grassi n'avait toujours pas le moindre point au compteur. Inutile de dire que sa remontée fantastique vers la deuxième place est une petite surprise !

Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Jean-Eric Vergne, Techeetah, s'impose devant Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler, fêtent le titre constructeurs
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, termine deuxième

Une 17e place, une 14e place et deux abandons. Tel était le bilan d'un Lucas Di Grassi victime de problèmes techniques en pagaille, notamment liés au convertisseur, lorsqu'il a entamé la défense de son titre. Au tiers de la saison, le Champion 2016-17 était 20e, seul titulaire à temps plein n'ayant pas marqué le moindre point.

L'Audi était toutefois reconnue comme la monoplace la plus rapide cette saison, et Di Grassi s'est lancé dans une remontée exceptionnelle qui a fait honneur au potentiel de sa monture. Neuvième à Mexico, il a ensuite enchaîné une impressionnante série de sept top 2 consécutifs, avec deux victoires à la clé. Dans ce laps de temps, le Brésilien a engrangé 141 points, à comparer aux 117 de Jean-Éric Vergne, titré, et aux 82 de Sam Bird, qui a perdu le titre de vice-Champion sur le fil en n'inscrivant que trois unités lors de la double manche de New York.

Lire aussi :

"La saison a très mal commencé, je n'ai marqué aucun point en quatre courses", déclare Di Grassi pour Motorsport.com. "Remonter jusqu'à la deuxième place et devenir vice-Champion, c'est juste un miracle, sans oublier le titre des équipes. Mes sept podiums d'affilée ont montré que nous étions super compétitifs, et que quand la voiture ne cassait pas, nous avions tous les outils nécessaires pour obtenir un bon résultat. Je suis très fier de ce qu'a accompli l'équipe."

"Ce qui était difficile, c'était de ne pas entrer dans ce cercle vicieux où l'on commence à douter de soi lors de ces quatre ou cinq premières courses. Je pense avoir mieux piloté cette année que l'an dernier, car je n'ai commis aucune erreur."

Lorsque nous lui rappelons la pénalité qui lui a peut-être coûté la pole position et une première victoire de l'année à Punta del Este, Di Grassi répond : "J'ai eu un accident [le dimanche à New York] aussi. Ce que je veux dire, c'est que je n'ai commis aucune erreur qui compromette les points, ni eu d'accident qui détruise la voiture et compromette la course. Bien sûr, tout le monde commet de petites erreurs çà et là. Mais j'en ai fait moins que l'an dernier, j'ai piloté davantage à la limite, j'ai dû prendre plus de risques, dépasser bien davantage, et je suis super content de mon pilotage."

Grâce à ses performances en fin de saison, le pilote Audi a atteint un total de huit victoires en Formule E, à comparer au record de 12 succès par Sébastien Buemi, et 27 podiums, un chiffre inégalé – Buemi est à 21.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

Article suivant
Virgin en passe d'annoncer son nouveau motoriste

Article précédent

Virgin en passe d'annoncer son nouveau motoriste

Article suivant

Bird persuadé qu'il finira par être Champion un jour

Bird persuadé qu'il finira par être Champion un jour
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Pilotes Lucas di Grassi
Équipes Audi Sport Team Abt
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir toute l'actu