DS a allégé de 30% son moteur de Formule E

partages
commentaires
DS a allégé de 30% son moteur de Formule E
Par :
23 janv. 2019 à 19:00

Le partenariat DS Techeetah a commencé sur les chapeaux de roue avec une monoplace très rapide à Ad Diriyah comme à Marrakech, et ce n'est pas sans lien avec les progrès réalisés sur le groupe propulseur français.

Lorsque DS a décidé de ne pas développer davantage son groupe propulseur pour la saison 2017-18 de Formule E, l'objectif était bien précis : négocier à la perfection le tournant que représentait la nouvelle réglementation de la campagne actuelle, avec une puissance qui atteint 250 kW en qualifications (au lieu de 200 kW précédemment) et des batteries à la capacité doublée.

Lire aussi :

Sam Bird a grandement souffert de ce manque de développement lors de l'année passée, lui qui a longtemps joué le titre grâce à sa constance au volant d'un bolide en surpoids. Cependant, l'écurie Techeetah et ses pilotes Jean-Éric Vergne et André Lotterer en profitent désormais, notamment via un groupe propulseur allégé d'environ 30% et un rapport de vitesse unique qui permet de maintenir un poids aussi faible que possible.

"Un moteur électrique est comme un moteur à essence", explique Xavier Mestelan Pinon, directeur technique de DS Performance, pour Motorsport.com. "Il y a une fourchette où l'efficience est très bonne, et une autre – à basse vitesse et à haute vitesse – où elle ne l'est pas tant. Quand il y a deux ou trois vitesses, c'est plus facile d'être dans la bonne fourchette. Mais en même temps, dès que l'on ajoute un moteur ou des vitesses, on accroît le poids du groupe propulseur."

"Or, avec les nouvelles voitures, parce que nous conservons le même poids que par le passé tout en accroissant la capacité des batteries, nous avons dû réduire le poids du groupe propulseur de 30%. C'est énorme. Clairement, c'est un compromis entre l'efficience et le poids du groupe propulseur."

Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19

Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19

Photo de: Joe Portlock / LAT Images

Xavier Mestelan Pinon, directeur performance DS, en conférence de presse

Xavier Mestelan Pinon, directeur performance DS, en conférence de presse

Photo de: Malcolm Griffiths / LAT Images

Mestelan Pinon est particulièrement impressionné par le rythme de développement effréné dont bénéficie la technologie électrique – bien que ce soit somme toute logique, souligne-t-il.

"Nous avons allégé globalement d'environ 30% le groupe propulseur, pour atteindre une masse de voiture à vide qui est à peu près équivalente à celle que nous avions l'an dernier", poursuit le Savoyard. "Alors que l'autonomie, elle, a doublé, et qu'il y a 25% de puissance en plus. On voit bien, techniquement, que le gap est impressionnant."

"Il y a un gros travail sur les matériaux, sur le choix des composants, sur les architectures. Aujourd'hui, un groupe propulseur [de Formule E], ça se monte sur mon scooter, c'est tout petit ! C'est impressionnant ! Les progrès qu'il y a eu en l'espace de quatre ans sont vraiment étonnants. Je n'avais jamais vu ça en sport automobile jusqu'à présent."

"En fait, nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère technologique, donc c'est normal que ça évolue très vite. Dans cinq ou dix ans, ça va converger. Mais c'est pour ça que beaucoup, beaucoup d'ingénieurs veulent venir travailler en Formule E, et c'est une bonne chose."

Quant à savoir si la solution miracle a déjà été trouvée : "Comme je vous l'ai dit, je pense que personne n'a trouvé la meilleure architecture [moteur] à ce jour. Peut-être que dans trois ans, tout le monde aura des architectures assez similaires." Rappelons que la Gen3 débarquera pour la saison 2022-23, avec en perspective potentielle des moteurs encore plus puissants que les 250 kW (335 ch) actuels ?

 
Article suivant
Le promoteur du GP de Russie veut un E-Prix en 2020 à Saint-Pétersbourg

Article précédent

Le promoteur du GP de Russie veut un E-Prix en 2020 à Saint-Pétersbourg

Article suivant

Renault : Carlos Ghosn a démissionné

Renault : Carlos Ghosn a démissionné
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Équipes Techeetah
Auteur Benjamin Vinel
Be first to get
breaking news