Les équipes craignent une "course à l'armement" des constructeurs

Les écuries de Formule E se montrent inquiètes quant à toute déviation de la feuille de route technique de la FIA pour le championnat tout électrique, avec l'arrivée de nouveaux constructeurs.

Les équipes craignent une "course à l'armement" des constructeurs
Camion et logo Porsche Team
Logo Mercedes sur le motorhome
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Tom Dillmann, Venturi, Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Sam Bird, DS Virgin Racing
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Loic Duval, Dragon Racing, précède Sébastien Buemi, Renault e.Dams, et sa voiture endommagée
Jean-Eric Vergne, Techeetah, Sam Bird, DS Virgin Racing, et Nick Heidfeld, Mahindra Racing

La Formule E impose des limites très rigides sur les évolutions techniques, particulièrement dans le domaine de l'aérodynamique, et va conserver une batterie monotype pour sa deuxième génération de voitures, jusqu'à la saison 2020-21.

C'est lors de la saison 6 que deux nouveaux constructeurs, à savoir Mercedes et Porsche, vont rejoindre Renault, Audi, BMW et autres Jaguar au sein du championnat.

"Les coûts accrus qui pourraient arriver à l'avenir sont certainement source d'inquiétude", reconnaît Vincent Gaillardot, directeur technique de Renault e.dams, pour Motorsport.com. "Nous devons contrôler les coûts de toute 'course à l'armement' via la réglementation qui est contrôlée par la FIA. Nous ne voulons pas ouvrir [le développement] du châssis, de l'aéro, de la batterie."

"Le championnat reste jeune, et il faut faire attention à la façon dont nous nous en occupons, cela reste un jeune enfant. Nous devons vraiment en prendre soin, et certains des nouveaux arrivants ont déjà dit qu'ils aimeraient voir plus de liberté. Nous devons être fermes dans ces domaines ; sinon, cela entravera l'ascension de la Formule E."

L'une des plus grandes craintes des équipes et constructeurs actuels en Formule E est l'ouverture du développement des batteries pour chaque manufacturier, alors qu'elles sont actuellement monotypes.

"Beaucoup de gens sous-estiment la complexité de la batterie", poursuit Gaillardot. "Je pense que Williams a fait un excellent travail avec la première batterie. Certes, il y a eu quelques critiques, mais dans l'ensemble, ils ont fait du très bon travail, et je suis sûr que McLaren est également un très bon choix pour la deuxième génération de batterie."

"Nous savons que certains constructeurs veulent ouvrir les batteries à la compétition, mais il faut attendre de savoir quand le faire à l'avenir, mais sur le long terme."

DS Virgin en accord

Selon les informations de Motorsport.com, une récente modification a été décidée dans le groupe de travail commercial de la Formule E, qui a été créé en 2016. On y retrouve le promoteur, les constructeurs et les équipes, avec une structure révisée pour correspondre à celle des groupes de travail technique et sportif de la Formule E.

Directeur de DS Virgin Racing, Alex Tai estime que la gestion continue du plan d'action de la FIA est vitale et nécessaire pour sauvegarder la prospérité actuelle et future du championnat.

"La Formule E a probablement le plus bel avenir en perspective, car ce sont les voitures que nous allons conduire dans le futur, donc le fait que nous ayons l'intérêt de Mercedes et d'autres constructeurs qui viennent ne fait que le souligner", affirme Tai pour Motorsport.com. "Nos partenaires n'en seront que plus motivés à soutenir l'innovation encore davantage. Nous nous délectons de ce challenge."

"C'est aux parties prenantes de se battre contre [une augmentation excessive des budgets]. Nous devons conserver un plateau équilibré pour nous tenir aux principes d'une Formule E passionnante et d'une bonne croissance."

 

 

partages
commentaires
Une série de supertourisme électrique en support de la Formule E ?

Article précédent

Une série de supertourisme électrique en support de la Formule E ?

Article suivant

Di Grassi veut que la prochaine Formule E se démarque de la F1

Di Grassi veut que la prochaine Formule E se démarque de la F1
Charger les commentaires