Exclusif - La Formule E débarque dans les rues de Tokyo

Motorsport.com est en mesure de révéler que pour la première fois, une voiture de Formule E va rouler sur le sol japonais, tandis que le projet d'une course à Tokyo prend de l'ampleur.

Des runs de démonstration dans le centre de Tokyo fin août seront utilisés pour jauger l'intérêt des constructeurs japonais, du public et des médias. L'événement sera mené par l'équipe d'essais de la Formule E et aura lieu le weekend du 21 au 23 août.

Le Japon est déjà très présent dans le championnat électrique puisqu'Aguri Suzuki est à la tête de Team Aguri. Cependant, seuls deux pilotes japonais s'y sont brièvement montrés : Takuma Sato à la manche d'ouverture de Pékin et Sakon Yamamoto au dernier meeting à Battersea Park, tous deux avec Aguri.

Selon les informations de Motorsport.com, il est probable que Yamamoto fasse partie des démonstrations à Toyko.

La Formule E souhaite ardemment consolider l'intérêt présent au Japon pour le championnat : les courses, diffusées par TV Asahi, ont engendré de bonnes audiences. L'accord de diffusion avec Asahi porte sur plusieurs années, et la chaîne a fait savoir que les quatre premières courses avaient attiré 15 millions de téléspectateurs, soit près de quatre millions par course en moyenne.

Les constructeurs japonais s'intéressent de près à la Formule E

Plusieurs géants japonais de l'automobile s'intéressent de près à la Formule E et aux programmes à venir : c'est le message qu'a transmis Aguri Suzuki lorsqu'il s'est exprimé auprès de Motorsport.com le mois dernier.

Cependant, la réalité est que des constructeurs comme Honda, Mitsubishi, Nissan, Toyota, Suzuki ou Mazda s'affilieront d'abord à une équipe existante, de la même façon que Citroën l'a fait avec Virgin via DS.

Il est plus probable de voir ces constructeurs prendre la température grâce à des entreprises affiliées. Par exemple, la marque Acura, qui appartient à Honda, a dévoilé un modèle Hybrid NSX au North American International Motor Show il y a quelques mois. Acura a une grande Histoire en sport automobile, notamment en course de voitures de sport américaine.

Le Japon est récemment devenu un leader mondial en technologie électrique et de panneaux solaires. Nissan a breveté la batterie à air, installée avec un tube comprenant le collecteur d'air actuel et un élement perméable (stockant le gas liquide compressé) pour que cela ait du sens mécaniquement. Cette nouvelle technologie a pour but de faire des batteries à air une source de puissance qui convienne aux véhicules.

Le Japon à la pointe des véhicules électriques

Il ne s'agit pas de savoir si le Japon va s'impliquer en Formule E, mais quand. Le pays est un pionnier de la technologie électrique.

Le Japon a été le premier pays du monde à dévoiler un programme de véhicule électrique, en 1996. Ces véhicules ont commencé à être produits dans la décennie suivante, avant que les infrastructures permettant de recharger leurs batteries ne commencent à apparaître à partir de 2008.

Le Japon est le deuxième plus grand marché après les États-Unis quand il s'agit de véhicules électriques : entre 2009 et septembre 2014, plus de 95'000 véhicules électriques y ont été vendus.

Le gouvernement japonais s'est fixé l'objectif de disposer de plus de deux millions de stations de rechargement de batteries d'ici 2020.

Il est bien connu que le Japon adore le sport automobile. Les championnats de Super Formula et de Super GT sont à la base de l'industrie automobile japonaise et sont très appréciés par les fans.

Comme d'autres amoureux de technologie de pointe, à l'image des Allemands qui l'ont montré à l'ePrix de Berlin, les Japonais n'ont que des bonnes raisons d'adopter la Formule E, à commencer par la démonstration qui aura lieu dans deux semaines.

A propos de cet article
Séries Formule E
Équipes Team Aguri
Type d'article Actualités
Tags japon, technologie, tokyo, électrique