La Formule E est assez forte "pour se relever" selon Félix da Costa

Malgré le départ de plusieurs constructeurs, António Félix da Costa n'est "pas inquiet" pour l'avenir de la Formule E.

La Formule E est assez forte "pour se relever" selon Félix da Costa

Jouissant de son statut de tout premier championnat 100% électrique, la Formule E a connu un essor majeur grâce à l'arrivée de nombreux constructeurs ces derniers années. Ainsi, pas moins de dix écuries possédaient leur propre groupe propulseur, conçu par leurs soins, avec de grands noms comme Nissan, Jaguar et Porsche. Néanmoins, dans sa jeune histoire, la discipline a vécu ces derniers mois un premier coup de frein puisque les annonces de retrait ont pris le pas. Audi et BMW ont d'ores et déjà quitté la Formule E tandis que Mercedes prépare sa dernière saison. Aucun des trois constructeurs allemands ne participera à l'ère Gen3 qui débutera en 2022-2023.

Malgré cette tendance, António Félix da Costa assure ne pas être préoccupé pour l'avenir de la catégorie, qui depuis l'an dernier est officiellement un Championnat du monde labellisé par la FIA. Le Champion 2019-2020 est convaincu de la bonne gestion de la discipline, aujourd'hui entre les mains de son PDG Jamie Reigle.

"Ce n'est évidemment pas positif pour le championnat mais toutes les disciplines connaissent des cycles", répond le Portugais à Motorsport.com concernant le départ de certains constructeurs. "Je sais que la Formule E a suffisamment de puissance, d'identité, de réputation et de talent pour encaisser un coup de poing dans la figure comme celui-ci et se relever. Alors je ne suis pas inquiet."

"Nous avons les bonnes personnes autour de nous, au niveau de l'organisation, avec Alberto [Longo], Alejandro [Agag], Liberty et Jamie Reigle, pour faire en sorte de remettre le championnat sur les rails et de rebondir en faisant venir de nouveaux constructeurs et en recherchant la prochaine grande nouveauté. Nous avons déjà le mode attaque, le fanboost, la nouvelle génération adore ça et je suis certain que nous allons continuer à innover."

Depuis sa naissance en 2014, la Formule E n'a jamais hésité à tester des choses plus radicales et a même utilisé pendant longtemps un format de qualifications jugé injuste et mettant en difficulté les leaders du championnat. C'est probablement l'une des nombreuses raisons pour lesquelles la Formule E n'a pas touché la corde sensible des fans les plus inconditionnels de sport automobile. Pour autant, António Félix da Costa estime que la discipline doit continuer à séduire un nouveau public en se montrant à la pointe dans certains domaines comme la réalité virtuelle et la cryptomonnaie.

"Je pense que les fans de Formule E finiront par ne plus être les mêmes que ceux de la Formule 1", avance-t-il. "Nous devons donc cibler les nouvelles générations, pour l'avenir de la discipline, pour l'avenir des fans, et nous voyons quelle direction prend le monde avec Blockchain, les NFT, les métavers, et la Formule E est clairement en avance sur tout ça."

Propos recueillis par Rachit Thukral

Lire aussi :

partages
commentaires
De Vries "honoré" d'avoir fait partie des rumeurs F1
Article précédent

De Vries "honoré" d'avoir fait partie des rumeurs F1

Article suivant

La Formule E dévoile un premier aperçu de sa Gen3

La Formule E dévoile un premier aperçu de sa Gen3
Charger les commentaires