Formule E - Da Costa émerge du chaos, le championnat relancé !

Déjà vainqueur à Punta del Este, Sébastien Buemi s'élançait en pole position sur le tracé urbain de Buenos Aires, pour la quatrième manche du championnat de Formule E

Déjà vainqueur à Punta del Este, Sébastien Buemi s'élançait en pole position sur le tracé urbain de Buenos Aires, pour la quatrième manche du championnat de Formule E. Le pilote suisse avait derrière lui Jaime Alguersuari et Nick Heidfeld. Quant au Fanboost, il a été attribué par les fans à Jean-Eric Vergne (6e), Bruno Senna (19e) et Nick Heidfeld (3e).

A l'extinction des feux, Buemi prend un envol idéal et ne laisse aucune place à Alguersuari, qui se fait chiper la seconde position par Heidfeld. L'Allemand utilise rapidement son premier Fanboost pour mettre le leader sous pression, sans parvenir à tenter une manœuvre de dépassement. Un temps ralenti par le rythme d'Alguersuari, Di Grassi trouve la faille sur l'Espagnol à l'épingle et prend la troisième place pour se rapprocher considérablement du duo de tête. Alors que la mi-course approche, le leader du championnat est déchaîné et s'impose sur un Heidfeld en perdition.

Victime d'un bris de suspension arrière, Chandokh abandonne en heurtant un mur et déclenche l'intervention de la voiture de sécurité. La direction de course crée alors une confusion incroyable avec un Safety Car qui scinde le peloton en deux, au beau milieu de la salve des arrêts au stand. Il faut plus de 5 minutes pour rétablir la situation et laisser certains pilotes se dédoubler, avant de relancer la course.

Aussitôt après le restart, Buemi lèche le muret de la chicane d'un peu trop près et doit abandonner suite au bris de sa suspension. Deux tours plus tard, Di Grassi vit la même mésaventure de Chandhok, avec une suspension qui se brise elle aussi à la sortie de la chicane ! Les deux leaders du championnat sont hors course et laissent Heidfeld entrevoir une première victoire dans la discipline. Mais le sort s'acharne pour le pilote allemand, qui enchaîne les désillusions et le manque de réussite de course en course : comme en Uruguay, il est pénalisé pour une vitesse excessive dans les stands.

Les deux derniers tours sont d'une folie impressionnante, avec des pilotes qui flirtent avec la consommation maximum et doivent terminer à un rythme très faible. Abt insiste au freinage et harponne Alguersuari. Un peu plus loin, Vergne rate lui aussi son freinage et manque le podium in extremis. Devant, l'inattendu Antonio Felix da Costa file vers la victoire, suivi par un Nicolas Prost revenu de nulle part pour accrocher une deuxième place précieuse pour relancer le championnat. Nelson Piquet, opportuniste, complète le podium.

"Je suis très heureux. on avait le rythme ce week-end, c'était un peu perturbant avec le Safety Car mais il me restait de l'énergie dans l'auto en fin de course. Il va falloir continuer à pousser comme ça maintenant", a confié le vainqueur du jour.

Au championnat, Di Grassi et Buemi se neutralisent et le Brésilien conserve la tête. Prost fait la bonne opération pour se rapprocher des deux hommes, à un point de son coéquipier chez e.Dams-Renault. Sam Bird est à 10 points.

"Bien sûr je suis content, c'était de la bonne course", se satisfait Prost. "P7, ce n'était pas si bon, mais je suis bien parvenu à refaire mon chemin. J'ai eu une belle bataille avec JEV, au virage 10 je crois ; ça a bien tourné pour moi."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Nick Heidfeld , Nelson Piquet , Bruno Senna , Sam Bird , Sébastien Buemi , Nicolas Prost , Jaime Alguersuari , António Félix da Costa , Jean-Éric Vergne
Type d'article Actualités