Formule E - Di Grassi - "J'ai toujours cru en cette compétition"

Pilote d'usine Audi en Championnat du Monde d'Endurance, Lucas Di Grassi aime aussi beaucoup l'autre compétition à laquelle il participe.
Au volant de la Spark-Renault SRT01E de l'équipe Audi Sport Abt, le Brésilien est actuellement leader du championnat de Formule E, lequel reprend ses droits aujourd'hui à Miami.
Le nom de Lucas Di Grassi est d'ores et déjà inscrit dans l'histoire de la compétition puisqu'il a remporté le premier ePrix de l'histoire à Pékin en septembre dernier. Avant le cinquième rendez-vous de la saison aux États-Unis, il compte dix points d'avance sur Sam Bird et dix-sept sur Sébastien Buemi.

"La Formule E est une série très intéressante !" confie Di Grassi à Motorsport.com. "J'avoue que la voiture n'est sans doute pas la meilleure que j'aie conduite, c'est évidemment sans comparaison avec la Audi LMP1. Mais il y a ici beaucoup de concurrence, énormément de bons pilotes et le format de compétition sur une journée est très bien réalisé. Toutes les pistes sont neuves, personne n'a réellement un avantage et c'est aussi ce qui fait le charme de ce premier championnat."

À 30 ans, Di Grassi a déjà pas d'expérience. Il est passé par le karting, la Formule Renault, la Formule 3, le GP2, puis la Formule 1 chez Virgin ainsi qu'en tant que pilote d'essai officiel Pirelli. En 2012, il intègre le team Audi Sport avant de découvrir la Formule E l'an dernier, un championnat auquel le pilote brésilien croit beaucoup.

"J'y crois depuis le départ. Bien sûr c'est une première année, il faut être patient. Mais les audiences TV sont bonnes et les spectateurs sont très nombreux sur les circuits. C'est sans aucun doute l'une des plus grandes réussites pour une nouvelle compétition. Les voitures vont probablement progresser très rapidement grâce aux évolutions technologiques qui y sont apportées et les équipes grandissent, tout est sur de bons rails."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Lucas Di Grassi , Sam Bird , Sébastien Buemi
Type d'article Interview