Formule E - Heidfeld : "Très fun jusqu'au dernier virage"

Nick Heidfeld tenait probablement sa chance d'imposer sa Venturi sur la première course Formule E de l'Histoire

Nick Heidfeld tenait probablement sa chance d'imposer sa Venturi sur la première course Formule E de l'Histoire. Logé dans l'aileron arrière de Nicolas Prost pendant plusieurs tours, l'Allemand était parvenu à bien économiser son énergie et avait décidé de porter une attaque de dernière minute sur le Français, leader de la course de bout en bout.

Plus rapide, Heidfeld tenta un passage dans le dernier virage en se portant à la hauteur de son rival et ancien équipier Rebellion en endurance. Mais en se rabattant sur lui, Prost laissa les deux sur le carreau et offrit une victoire inespérée à Luca di Grassi.

"Je vais bien, c'est le plus important", a commencé Heidfeld, encore incrédule de la tournure prise par les évènements du dernier tour. "J'étais parti pour une victoire ou tout du moins un bon podium; ça aurait été une course fantastique. Les gars ont fait un super travail lors des pitstops et j'avais pris un bon départ et étais parvenu à économiser de l'énergie".

Pour Heidfeld, il va de soi que c'est Prost qui est revenu se tasser sur sa Venturi.

"Je n'ai rien pu faire quand Nico s'est rabattu. Heureusement que c'était un circuit urbain relativement sûr, et que les autos le sont aussi. Je souris, mais je suis très déçu".

Globalement, Heidfeld a tout de même apprécié cette première expérience 100% électrique en conditions de course.

"C'était génial. On avait fait des simulations à Donington. Je pense que les fans ont pu apprécier tout ça. Ça a mieux marché que je ne le pensais au niveau de l'économie d'énergie. C'était très fun, jusqu'au dernier virage…"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Nick Heidfeld , Nicolas Prost
Type d'article Actualités