La Formule E impose un plafond budgétaire à 13 M€

Les écuries de Formule E vont elles aussi devoir respecter un plafond budgétaire à partir de l'an prochain.

La Formule E impose un plafond budgétaire à 13 M€

Après la Formule 1, c'est au tour de la Formule E d'imposer un plafond budgétaire à ses écuries et motoristes… mais celui-ci est divisé par dix comparé à la catégorie reine du sport automobile ! Voilà un certain temps que le championnat tout électrique souhaitait assurer sa stabilité financière après les départs de Mercedes, Audi et BMW, et c'est désormais chose faite, comme l'a confirmé le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA.

Un plafond budgétaire de 13 millions d'euros annuels entrera en vigueur pour les écuries le 1er octobre 2022, date symbolisant le début de l'ère Gen3. Certaines dépenses pourront être exclues du plafond afin d'assurer la transition en raison de contrats en vigueur. Deux ans plus tard, la somme passera à 15 millions d'euros mais inclura les salaires des pilotes afin de promouvoir "l'investissement continu dans les talents".

Quant aux motoristes, qui ont déjà commencé le développement du nouveau groupe propulseur de 350 kW (environ 470 ch), leur plafond sera de 25 M€ sur deux saisons. Les plus dépensiers auraient actuellement un budget de 40 M€.

Lire aussi :

"Lors des 18 derniers mois, nous avons travaillé étroitement avec la FIA et tous les participants du Championnat du monde FIA de Formule E pour créer un cadre réglementaire qui assurera à long terme la viabilité financière de tous les participants en Formule E", déclare Jamie Reigle, PDG de la Formule E. "Associé aux récentes améliorations apportées à notre réglementation technique et aux formats sportifs, ce système financier va renforcer la valeur ajoutée de la Formule E."

Jamie Reigle, PDG de la Formule E

Jamie Reigle, PDG de la Formule E

"En partenariat avec la FIA, nous avons créé un cadre qui place le succès financier à long terme au cœur du championnat et soutiendra ainsi nos écuries et motoristes actuels tout en attirant de nouveaux compétiteurs et investissements. La réglementation financière est conçue pour être complémentaire avec notre feuille de route technique et pour permettre aux motoristes de Formule E de montrer le potentiel des véhicules électriques dans les conditions de course les plus exigeantes : le Championnat du monde FIA de Formule E."

"Le passage aux véhicules électriques s'accélère. La Gen3 va établir la norme quant aux performances et à l'efficience. On ne reviendra pas là-dessus."

C'est la Cost Cap Administration (Administration du Plafond Budgétaire) de la FIA qui va faire respecter cette nouvelle politique. On sait que l'écurie Andretti Autosport a d'ores et déjà un partenariat avec l'entreprise de comptabilité Crowe UK pour naviguer ces nouvelles restrictions.

Parmi les autres évolutions du règlement approuvées par le Conseil Mondial du Sport Automobile, la phase de groupes du nouveau format qualificatif à élimination directe durera 12 minutes et non dix, les équipes craignant de ne pas avoir assez de temps pour réaliser les tours souhaités. Aucun point ne sera accordé au pilote le plus rapide des qualifications, l'auteur de la pole position en marquant toujours trois.

Lire aussi :

Avec Matt Kew

partages
commentaires
La Chine disparait du calendrier 2022 de la Formule E
Article précédent

La Chine disparait du calendrier 2022 de la Formule E

Article suivant

Le départ de Mercedes de la Formule E est incompréhensible pour Agag

Le départ de Mercedes de la Formule E est incompréhensible pour Agag
Charger les commentaires