Formule E : Un bruit artificiel sur les monoplaces ?

Les organisateurs de la Formule E, le championnat 100% électrique, pourraient réfléchir à générer un bruit artificiel sur les Spark-Renault

Les organisateurs de la Formule E, le championnat 100% électrique, pourraient réfléchir à générer un bruit artificiel sur les Spark-Renault.

Le Brésilien Lucas di Grassi, le pilote essayeur du championnat depuis le début de l’aventure, et désormais officialisé au sein de l’écurie ABT pour la saison inaugurale qui démarrera en septembre à Pékin, a en effet dévoilé ce projet dans une chronique pour le site motorsportmagazine.com.

« Une course sans bruit n’est peut-être pas la plus excitante des propositions, a déclaré Di Grassi. Les voitures ne sont pas totalement silencieuses malgré tout, et 20 monoplaces en piste à plus de 200 km/h, cela génèrera tout de même du bruit. Certes, cela sera différent, mais tout de même… »

« Le problème du bruit se pose surtout avec les voitures électriques routières car vous ne les entendez pas venir, cela peut-être assez dangereux en ville.

Il y a ainsi des réflexions menées pour créer un bruit artificiel sur les voitures de Formule E, en utilisant les flux aéro, ou autres, pour ajouter du bruit à celui déjà existant. Cela pourrait être alors utilisé pour les voitures routières dans le futur. Ce n’est pas encore clairement défini, mais on se penche sur la question ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Lucas Di Grassi
Type d'article Actualités