Vergne s'était cassé le pouce à Rome

partages
commentaires
Vergne s'était cassé le pouce à Rome
Par : Benjamin Vinel
19 août 2018 à 16:15

Revenant sur la saison 2017-18 lors d'un entretien exclusif dans les locaux de Motorsport Network, Jean-Éric Vergne désigne l'E-Prix de Rome comme le moins bon moment d'une saison qui l'a mené au titre de Formule E.

Pour le premier E-Prix organisé dans la capitale italienne, Jean-Éric Vergne avait eu la malchance de se blesser au pouce lors d'un entraînement au changement de monoplace. Le week-end avait alors été difficile avec la 16e place en Essais Libres 2 et le huitième rang en qualifications, même si le pilote Techeetah avait admirablement sauvé les meubles en course, cinquième. Il enregistrait ainsi une neuvième arrivée consécutive dans le top 5 et conservait au classement général une saine avance de 18 points sur son rival Sam Bird, vainqueur à Rome.

Lire aussi :

"La course à oublier, c'est sûrement Rome", reconnaît Vergne. "J'ai vraiment fait de mon mieux avec la vitesse que j'avais, qui était très médiocre. Je me suis cassé le pouce et je n'arrivais pas à tourner dans les virages à gauche, je hurlais à chaque fois que j'étais au volant. C'était très sinueux, et je ne pouvais jamais prendre de survirage, car il faut alors contre-braquer, et je n'en étais pas capable avec mon pouce. J'aurais eu un accident. J'ai donc du être constamment conservateur, car je n'avais pas la force nécessaire pour tenir le volant."

 

Photo de:

 

Photo de:

Sanctionné pour ses sous-vêtements

Vergne est également revenu sur la sanction insolite qu'il a reçu pour avoir porté des sous-vêtements non réglementaires lors de l'E-Prix de New York, une infraction qui lui a valu 5000€ d'amende et deux points de pénalité sur sa licence.

"Je ne trouve pas ça normal", déclare le Français sans détour. "Je ne conteste pas la pénalité, mais je questionne le fait que nous devions porter des sous-vêtements ignifugés alors que nous ne courons plus avec de l'essence, mais avec une voiture électrique. Je ne comprends pas vraiment pourquoi nous avons quelque chose qui nous protège du feu, alors que le vrai danger devrait être l'électricité." Lucas Di Grassi avait connu la même mésaventure à Punta del Este en mars dernier, avec 10'000€ d'amende et trois points de pénalité.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

Prochain article Formule E
Vergne révèle avoir été contacté par une équipe de F1

Previous article

Vergne révèle avoir été contacté par une équipe de F1

Next article

La Formule E organise sa pré-saison

La Formule E organise sa pré-saison
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Pilotes Jean-Éric Vergne
Équipes Techeetah
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités