King vise la Formule E pour devenir professionnel

À l'âge de 23 ans, Jordan King a bien l'intention de devenir pilote professionnel la saison prochaine, et la Formule E fait partie de ses options.

King vise la Formule E pour devenir professionnel
Jordan King, MP Motorsport
Jordan King, MP Motorsport
Jordan King, MP Motorsport
Jordan King, MP Motorsport
Jordan King, MP Motorsport
Jordan King, MP Motorsport
Jordan King, MP Motorsport
Jordan King, MP Motorsport
Jordan King, MP Motorsport

Jordan King gravit les échelons des formules de promotion depuis 2010 avec un titre à la clé dans un championnat de British F3 sur le déclin en 2013, et a passé les trois dernières saisons au niveau GP2/F2, remportant deux victoires en 2016.

King a également occupé le rôle de pilote de développement Manor en Formule 1 en 2015 et 2016, ce qui lui a permis de participer à deux séances d'essais libres, mais les nouvelles règles de Super Licence ne lui laissaient que peu d'espoir de rejoindre la catégorie reine du sport automobile.

"Devenir pilote de course professionnel a toujours été mon objectif", déclare le Britannique pour Motorsport.com. "C'était la Formule 1, j'en ai été très proche – aussi proche que tout autre pilote. J'ai été dans une position très chanceuse ces trois ou quatre dernières années, une position commercialement viable."

"C'est chacun pour soi en formules de promotion, et maintenant, j'ai un point de vue plus global. Cet hiver, je fais la transition vers une carrière professionnelle. J'étudie diverses options et la Formule E en fait partie. J'aime la Formule E d'un point de vue technique, et personnellement aussi."

King a testé une Formule E plus tôt dans l'année avec une écurie dont l'identité n'est pas connue, et pourrait participer au rookie test de Marrakech en janvier prochain, au lendemain de l'ePrix. Tous les baquets étant déjà pris pour 2017-18, il envisage de rejoindre une équipe en tant que pilote de réserve.

"J'ai déjà fait un test, c'est une chose de faite", ajoute l'Anglais. "Mais le marché des pilotes est compétitif et beaucoup de pilotes sont désormais sans contrat."

Parmi les attraits de la Formule E selon King, la réputation de la discipline et le côté technique très développé. "Les techniciens sont au niveau de certaines écuries de Formule 1 dans certains aspects", affirme-t-il. "On demande un changement, ils le font."

King révèle par ailleurs qu'il a testé "deux voitures différentes" en GT et qu'il "envisage tout, des courses américaines aux japonaises en passant par les européennes". Les 500 Miles d'Indianapolis, les 24 Heures du Mans et les 1000 Kilomètres de Bathurst font partie des épreuves qu'il "adorerait" disputer dans sa carrière, tout comme courir sur la Nordschleife. Il n'est toutefois pas enthousiaste à l'idée de partager une voiture avec d'autres pilotes, et préfère courir seul.

 
partages
commentaires
Jani salue les "chicanes hideuses" des tests de Valence

Article précédent

Jani salue les "chicanes hideuses" des tests de Valence

Article suivant

Audi va perdre son directeur technique

Audi va perdre son directeur technique
Charger les commentaires