La chronique de Nelson - Une victoire qui lance une saison passionnante

Dans la première de ses chroniques pour Motorsport.com, Nelson Piquet nous révèle tout de sa vie de pilote en 2015, des courses urbaines de Formule E au Global Rallycross.

Bonjour à tous les lecteurs de Motorsport.com !

Je vais écrire des rubriques régulières pour le site en parallèle de mon activité de pilote dans le championnat FIA de Formule E et en Global Rallycross, cette année. Je vais vous tenir au courant de ce qui se passe pour moi en course.

C'est une année très intéressante qui s'annonce pour moi, car je mélange la monoplace et le rallye pour la première fois. Je suis vraiment tombé amoureux du rallycross quand j'ai participé à quelques courses et l'an dernier, j'ai signé en Global Rallycross pour ma première saison complète. C'était une première année épique et nous nous sommes battus pour le championnat jusqu'à la toute fin.

J'ai obtenu quelques podiums, notamment une troisième place aux X Games, et je m'attaque de nouveau au championnat cette année avec la même équipe, SH Racing, avec qui je veux vraiment remporter ma première victoire en rallycross et me battre pour le titre à nouveau. Le championnat commence fin mai en Floride et j'ai vraiment hâte d'y être.

Mais avant tout cela, je suis déjà engagé dans une bataille vraiment passionnante pour le titre dans le tout nouveau championnat FIA de Formule E. Dès que j'ai entendu parler de la Formule E, j'ai voulu courir dans la discipline. C'était la perspective d'une nouvelle expérience en monoplace pour moi, et j'étais fasciné par l'idée de faire progresser la technologie électrique.

Un pilote polyvalent

J'adore aussi le défi que représente la course, et je me suis bien diversifié lors des dernières années en courant en NASCAR, en rallycross et en monoplace. Même quand je courais en GP2 et en Formule 1, j'appréciais énormément l'opportunité de courir dans d'autres catégories, et l'une des meilleures choses que j'aie faites dans cette période, c'est de courir les 24 Heures du Mans.

Je savais que la Formule E serait un défi car je n'avais pas piloté de monoplace depuis 2009, donc c'était un grand défi à relever. De plus, l'accord pour courir n'a été trouvé qu'à la dernière minute.

Nous avons eu quelques conversations avec des équipes, mais c'est seulement juste avant le début de la saison que mon sponsor Qualcomm a voulu que nous participions à la compétition, s'est avancé et ensemble, nous sommes parvenus à obtenir une bonne opportunité avec China Racing.

Il y avait du pain sur la planche. J'ai raté une partie des essais de pré-saison, l'accord n'a été trouvé qu'à la dernière minute et nous étions opposés à de très bonnes écuries comme eDams et Audi. Quand nous avons débuté, j'étais loin de me douter que nous serions en mesure de gagner des courses et de nous battre pour le championnat.

L'autre défi, pour moi, allait être l'expérience nouvelle de courir dans un championnat qui était composé intégralement de circuits urbains. Je n'avais jamais gagné sur un circuit urbain auparavant, et je n'étais pas aussi confiant que je le serais en pilotant sur une piste normale. Mais les résultats ont été très bons d'emblée.

Je pense que l'expérience et les compétences de course sur lesquelles j'ai continué à travailler lors des dernières années dans différentes disciplines telles que le NASCAR et le rallycross ont vraiment porté leurs fruits, et j'ai pu traduire cela dans ce genre de monoplace très différent.

Le plateau du championnat est fantastique et ce sont des personnes géniales qui s'en occupent. En six courses déjà disputées, il y a eu six vainqueurs différents, et je suis ravi de pouvoir dire que j'en fais partie.

La gloire à Long Beach

C'était vraiment spécial pour moi de gagner à Long Beach. Nous avons travaillé très dur avec China Racing et nous avons énormément progressé depuis les essais de pré-saison.

Même si j'aurais aimé gagner avant Long Beach, c'était un peu comme si cette course m'avait été destinée, vu que j'y ai gagné 35 ans après la première victoire de mon père en Formule 1 sur le même circuit. C'était très émouvant, très excitant et je ne peux que nous voir gagner à nouveau cette saison.

La prochaine course est à Monaco et je l'attends avec impatience. J'ai habité à Monaco quand j'étais petit, puis à nouveau quand je courais en Europe, donc je m'y sens vraiment chez moi. Par ailleurs, nous utiliserons une portion de la piste de Formule 1, qui est l'un des circuits les plus exceptionnels du monde.

Notre objectif sera vraiment d'y remporter notre deuxième victoire en Formule E et d'essayer de prendre la tête du championnat, vu que nous sommes actuellement deuxièmes, à un point du leader seulement.

D'ici là, portez-vous bien,

Nelson

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Nelson Piquet Jr.
Équipes China Racing
Type d'article Contenu spécial