L’écurie Andretti prévoit d'amasser beaucoup de points en début de saison 2

L’écurie Andretti a réaffirmé son engagement à poursuivre le développement de son groupe motopropulseur de l’AT-01 pour la saison 2 du championnat de Formule E.

L’écurie américaine est revenue au groupe motopropulseur original lors des essais de pré-saison organisés à Donington en août.

Toutefois, le directeur de l’équipe, Roger Griffiths, a confié à Motorsport.com que le développement du propulseur maison allait se poursuivre afin d’être remis en service lors de la saison 3 (2016-17).

Nous terminons de résoudre les dernières petites choses et nous allons reprendre les essais en piste de l’AT-01 en janvier. C’est notre plan”, a déclaré Griffiths.

“Si nous avions disposé d’un autre mois de travail, je crois bien que nous aurions pu faire rouler notre groupe motopropulseur à Pékin. Son développement se poursuit et nous pouvons vérifier ce qui fonctionne bien, et ce qui marche moins bien. Nous avons pris du recul au lieu de vouloir résoudre tous les ennuis à la chaîne comme ce que nous avons tenté de faire en août”.

Les organisateurs devant faire transporter les monoplaces par train vers Pékin, l’écurie Andretti a manqué de temps pour correctement valider son groupe motopropulseur. Griffiths a donc dirigé son équipe à rechercher ce qui devait être modifié dans les moteurs, l’onduleur, la boîte de vitesses et le système de refroidissement avant que la voiture retourne en piste en janvier.

Nous savons maintenant ce qu’il faut améliorer”, ajoute Griffiths. “Simultanément, il faut savoir que nos rivaux ont leurs groupes motopropulseurs en état de marche et qu’ils commenceront bientôt à travailler sur les développements prévus pour la saison 3. Il faudra nous y mettre aussi. Le développement actuel concerne donc la saison 3, et nous avons beaucoup à faire en ce moment”

Griffiths a aussi confirmé que les partenaires techniques TE Connectivity et Houston Mechatronics continueront à jouer un rôle crucial en ingénierie et ce, pour plusieurs années.

L’écurie a confiance pour le début de saison

L’écurie Andretti croit bien qu’elle sera compétitive quand les voitures rouleront sur le circuit de Pékin lors de la manche d’ouverture de la saison 2. L’écurie de Michael Andretti pourra compter sur deux nouveaux pilotes cette saison : Robin Frijns et Simona De Silvestro.

En utilisant le groupe propulseur original, je crois que nous arriverons à prendre pas mal de points entre la première course et Noël”, de prédire Griffiths. “Je crois que certains manufacturiers, qui feront rouler leurs propulseurs, seront rapides certes, mais manqueront de fiabilité."

“Mais quand ces manufacturiers pourront recommencer à effectuer des essais [en janvier 2016], ils pourront résoudre tous les soucis et on assistera alors à une accélération des performances durant la seconde moitié de la saison”.

La Formule E demeure une voiture limitée en puissance. Elle peut disposer de 200kW en qualifications et de 170 kW durant de brèves périodes en course. Selon Griffiths, l’accent sera donc mis sur l’efficacité énergétique lors de la saison 2.

On ne verra pas d’énormes gains en performance, mais on constatera qui aura maximisé au mieux l’efficacité énergétique”, précise Griffiths. “La décision de revenir au groupe motopropulseur original est d’ordre pratique. Le propulseur McLaren est fiable et on peut s’attendre à compter pas mal de points au cours des trois premières courses”.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Simona De Silvestro , Robin Frijns
Équipes Andretti Autosport
Type d'article Actualités
Tags andretti, saison 2