Lotterer n'a "rien connu de plus exigeant" que la FE

C'est sans le moindre point au compteur qu'André Lotterer a quitté Hong Kong après ses deux premières courses en Formule E, qui n'auront décidément pas été une sinécure.

Lotterer n'a "rien connu de plus exigeant" que la FE
Andre Lotterer, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah, devant Nicolas Prost, Renault e.Dams
Andre Lotterer, Techeetah

André Lotterer aura certainement à cœur d'oublier sa première course dans le championnat tout électrique, puisque plusieurs incidents auront mené à une série de trois pénalités, dont une disqualification finale, alors qu'il avait franchi le drapeau à damier au 16e rang.

Le pilote Techeetah ajoute avoir été "un peu perdu" quant à la gestion de l'énergie, les gratte-ciels entourant le tracé ayant rendu les communications radio difficiles pour plusieurs équipes.

La deuxième manche a été plus calme, mais l'ancien pilote Porsche et Audi LMP1 n'a quand même pu faire mieux que 13e. Par conséquent, il est reparti de Hong Kong les mains vides, alors que son coéquipier Jean-Éric Vergne est deuxième du championnat, seul pilote à avoir fini les deux courses dans le top 4.

"C'est assez difficile, je n'ai rien connu de plus exigeant, parce qu'il n'y a rien de similaire", commente Lotterer au sujet du nouveau défi qu'il relève en Formule E.

"Quand on fait différentes catégories de course sur des voitures complètement différentes mais toujours sur des circuits permanents, ça se ressemble beaucoup. Ça, c'est complètement différent, il n'y a pas de marge d'erreur, c'est très difficile de maîtriser les voitures. C'est assez intéressant."

La bataille avec Buemi

Au moins Lotterer s'est-il fait le plaisir de résister pendant la première moitié de la deuxième course au Champion Sébastien Buemi, qu'il connaît bien pour l'avoir côtoyé en WEC. Le pilote Renault e.dams, dernier des qualifications après un contact avec le mur, a peiné à trouver l'ouverture et a dû attendre le 24e tour pour se défaire de la Techeetah, par l'intérieur au premier virage.

"C'est dommage qu'il m'ait passé, car je pense que nous avions un meilleur rythme qu'eux. En termes de rythme de course, je pense que nous étions très bien, l'équipe m'a dit que je tenais les objectifs la plupart du temps. Il faut voir comment nous pouvons améliorer la performance. Il faut que je me qualifie bien mieux, cela va évidemment me rendre la vie plus facile", conclut Lotterer, qui était 12e et 17e des deux séances qualificatives.

Propos recueillis par Scott Mitchell

partages
commentaires
Batteries : pas d’ouverture à la concurrence avant 2024
Article précédent

Batteries : pas d’ouverture à la concurrence avant 2024

Article suivant

Rosberg "vraiment intéressé" par un rôle en Formule E

Rosberg "vraiment intéressé" par un rôle en Formule E
Charger les commentaires