Lotterer et Wehrlein restent chez Porsche pour 2022

Porsche aura un duo de pilotes inchangé pour la huitième saison de Formule E.

Lotterer et Wehrlein restent chez Porsche pour 2022

On prend les mêmes et on recommence. Si Mitch Evans a été courtisé par Porsche, le Néo-Zélandais a finalement décidé de rester fidèle à Jaguar, et la marque allemande a choisi de conserver son duo de pilotes actuel, composé d'André Lotterer et Pascal Wehrlein.

Lire aussi :

Auteurs de deux podiums seulement cette saison, ces pilotes d'outre-Rhin sont dans le ventre mou du classement mais restent malgré tout mathématiquement en lice pour le titre de Champion du monde à l'aube du dernier rendez-vous, Wehrlein occupant la 11e place avec 24 points de déficit sur le leader Nyck de Vries tandis que Lotterer est 17e avec 50 longueurs de retard.

Porsche attend toujours sa première victoire dans le championnat tout électrique, que Wehrlein aurait bien pu remporter grâce à une performance magistrale à l'E-Prix de Puebla s'il n'avait pas été disqualifié sous le drapeau à damier en raison d'une infraction technique. Il s'agira donc de faire mieux en 2022.

"Malgré des succès notables cette saison, tous nos objectifs restent à atteindre", confirme Lotterer, dont ce sera la cinquième saison en Formule E, et qui attend lui aussi son premier succès après être déjà monté sept fois sur le podium, dont six sur la deuxième marche. "Je suis d'autant plus content que Porsche me donne la chance de continuer à contribuer au développement de l'écurie au-delà de la saison en cours."

"En tant que nouveau venu dans l'équipe, je me suis senti très bien accueilli et à l'aise dès le début", ajoute Wehrlein, qui avait précédemment effectué une saison et demie chez Mahindra. "Nous avons beaucoup accompli dans notre première saison ensemble et nous sommes fermement établis en Formule E. Je suis très heureux de pouvoir faire partie de cette grande équipe à l'avenir."

Et du côté de l'état-major de l'écurie, on se satisfait de la continuité que va apporter cette décision, comme en témoignent les propos d'Amiel Lindesay, directeur des opérations FE : "Nous avons fait des progrès énormes en tant qu'équipe cette saison. André et Pascal ont apporté une contribution significative à ce développement positif. Nous sommes satisfaits de continuer ensemble sur ce chemin prospère lors de la saison 8."

En attendant, Porsche va espérer briller à domicile à l'E-Prix de Berlin pour grappiller autant de terrain que possible au championnat ; le constructeur allemand a beau n'occuper que la huitième place avec 116 points, il n'est qu'à 49 longueurs du leader Envision Virgin Racing, 96 unités pouvant encore être inscrites.

partages
commentaires
La place de Nato chez Venturi menacée par Di Grassi
Article précédent

La place de Nato chez Venturi menacée par Di Grassi

Article suivant

Vergne : "À Monaco, j'ai plus peur dans une FE que dans une F1"

Vergne : "À Monaco, j'ai plus peur dans une FE que dans une F1"
Charger les commentaires