Formule E
C
E-Prix de Berlin V
12 août
C
E-Prix de Berlin VI
13 août
Prochain événement dans
1 jour

Malgré la victoire, DS Virgin ne veut pas brûler les étapes

partages
commentaires
Malgré la victoire, DS Virgin ne veut pas brûler les étapes
Par :
8 févr. 2016 à 16:00

Le patron de l'association DS Virgin qui a remporté sa première victoire samedi à Buenos Aires, se réjouit de ce succès mais veut fixer des objectifs raisonnables pour le reste de la saison.

Sam Bird, DS Virgin Racing Formula E Team
Sam Bird, DS Virgin Racing Formula E Team
Podium : le vainqueur Sam Bird, DS Virgin Racing Formula E Team
Sam Bird, DS Virgin Racing Formula E Team mène dans le premier virage
Le vainqueur Sam Bird, DS Virgin Racing Formula E Team
Jean-Eric Vergne, DS Virgin Racing Formula E Team
Jean-Eric Vergne, DS Virgin Racing Formula E Team

L'équipe anglo-française a remporté la victoire ce week-end dans ce qui n'était que sa quatrième course – après un premier succès du même Sam Bird sous l'ère Virgin Racing, durant la saison inaugurale de Formule E. En Argentine, l'Anglais a mené d'un bout à l'autre des 35 tours et résisté aux attaques incessantes de Sébastien Buemi sur la fin.

Grâce à ce succès, Bird revient à 28 points du Suisse de Renault e.dams, leader du championnat. Mais Alex Tai veut conserver une approche mesurée dans la quête éventuelle d'un titre.

Je veux des objectifs réalistes, si on ne fait pas comme cela, l'équipe a de quoi être découragée”, a dit le directeur de DS Virgin. “En arrivant ici, nous pensions pouvoir nous battre pour un podium mais nous avons fait beaucoup mieux avec la pole et la victoire.”

Si nous faisons moins d'erreurs que les autres, alors nous avons une bonne chance et c'est ce qui est arrivé. Lucas [di Grassi] et Seb [Buemi] étaient tout simplement suffisamment derrière. Sam a été superbe ce week-end, une vraie star.”

Tai considère qu'un effort concerté des deux entités que sont DS et Virgin a fini par payer après un début de saison difficile à Pékin l'automne dernier.

Cette victoire survient après beaucoup de travail de la part d'un groupe de mécaniciens et d'ingénieurs vraiment dévoués, ce dont je me réjouis”, dit-il. “La voiture que nous avions trouvée si difficile à Pékin est exactement la même que celle qui a couru aujourd'hui [samedi] ici car elle est homologuée. Mais ce que je tiens à dire, c'est qu'avec le travail de notre équipe d'ingénierie et l'injection de stéroïdes que nous avons reçue avec l'arrivée de DS, rien n'a été laissé au hasard et nous savons que cet effort nous a rapporté de gros dividendes ici à Buenos Aires.”

Tai a également tenu à féliciter l'ingénieur en chef Xavier Mestelan, qui a été prêté à l'équipe par Citroën Racing en fin d'année dernière.

La présence de Xavier est cruciale car c'est un des meilleurs ingénieurs et leaders dans le milieu”, dit-il. “Il nous a été envoyé directement par Carlos Tavares [président de PSA]. Cela montre le niveau du soutien du groupe PSA. Nous avons élevé le degré d'expertise que nous avions et l'accent mis sur le travail n'a pas été sans effet.”

La fête aurait pu être plus belle encore si Jean-Éric Vergne n'avait vu son week-end gâché par une intoxication alimentaire qui l'a empêché de prendre aux essais libres et contraint à s'élancer du fond de grille.

Avec Sam Smith

Félix da Costa - "J'aurais pu gagner en Argentine"

Article précédent

Félix da Costa - "J'aurais pu gagner en Argentine"

Article suivant

Jaguar se lance dans la recherche de pilotes

Jaguar se lance dans la recherche de pilotes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement ePrix de Buenos Aires
Pilotes Jean-Éric Vergne , Sam Bird
Auteur Jean-Philippe Vennin