Maserati débarque en Formule E

Maserati deviendra lors de la saison 2022-2023 le premier constructeur italien à s'engager en Formule E.

Maserati débarque en Formule E

Maserati va faire son retour en sport automobile et ce sera par l'intermédiaire de la Formule E, dès la saison 2022-2023 et l'entrée en vigueur du cycle réglementaire Gen3. La marque mettra ainsi un terme à son absence en monoplace, longue de plusieurs décennies, et s'alliera à une équipe dont le nom doit encore être dévoilé, sur un modèle similaire à celui qui existe depuis plusieurs années entre DS, autre marque du groupe Stellantis, et Techeetah.

"Nous sommes fiers de renouer avec nos origines et notre passé de constructeur vedette du monde des courses", a annoncé Davide Grasso, PDG de Maserati. "Nous sommes animés par la passion et innovants par nature. Nous avons une longue tradition d’excellence en compétition et sommes prêts à mener la course à la performance à l’avenir."

"Dans la course vers toujours plus de performance, de luxe et d’innovation, Folgore est imbattable, c’est la plus pure expression de Maserati. C’est pour cela que nous avons décidé de reprendre la compétition en participant au Championnat du monde de Formule E, qui nous permettra d’aller à la rencontre de nos clients dans le centre des villes et de propulser le Trident vers l’avenir."

Maserati développe actuellement une version sportive de sa MC20 et prévoit de proposer une gamme totalement électrique à partir de 2025. Depuis son intégration au sein du groupe Stellantis il y a un an, une trentaine de milliards d'euros d'investissement a été planifiée pour soutenir cette ambition. En Formule E, Maserati élaborera son propre groupe propulseur et deviendra le premier constructeur italien engagé dans la discipline.

"Nous sommes fiers d'accueillir Maserati dans cette nouvelle maison du sport automobile mondial qui sera dorénavant aussi la sienne", se félicite Alejandro Agag, président et fondateur de la Formule E. "Le Championnat du monde de Formula E est le Graal des courses électriques. C’est la vitrine idéale pour les marques de voitures ultra-performantes les plus dynamiques et innovantes à la recherche de visibilité pour leurs prouesses technologiques et leurs ambitions sportives."

Maserati devrait bénéficier du partage technologique avec DS sur le plan matériel pour préparer son arrivée dans le championnat, mais les deux entités auront chacune leurs propres solutions logicielles et s'affronteront en piste. Pour la petite histoire, la dernière fois que Maserati s'est engagé comme constructeur en monoplace remonte à 1957, année lors de laquelle Juan Manuel Fangio a remporté son cinquième et dernier titre mondial en Formule 1 au volant de la légendaire 250F.

Lire aussi :

partages
commentaires
Les grands rendez-vous sports méca de l'année 2022
Article précédent

Les grands rendez-vous sports méca de l'année 2022

Article suivant

L'Inde devrait accueillir un E-Prix en 2022-23

L'Inde devrait accueillir un E-Prix en 2022-23
Charger les commentaires