Maximilian Günther croque la grosse pomme !

Parfait gestionnaire puis opportuniste au meilleur des moments, Maximilian Günther s'est imposé lors du premier E-Prix de New York du week-end, à Brooklyn. Jean-Éric Vergne a pris la deuxième place.

Maximilian Günther croque la grosse pomme !

Après une séance de qualifications disputée et une première pole position décrochée ce week-end par Nick Cassidy, la course de ce samedi s'est déroulée dans des conditions chaudes, sur le sec avec 29°C dans l'air. Au menu, 45 minutes et un tour supplémentaire à boucler sur ce tracé urbain et bosselé dans les rues de Brooklyn. 

Le poleman a pris un envol idéal qui lui a permis de conserver la tête au premier virage, devant Jean-Éric Vergne qui a un temps été menacé par Alex Lynn, trop large au premier freinage et perdant ainsi plusieurs positions. Si les premiers virages se sont passés sans encombre, la grande épingle a été le théâtre de joutes plus musclées, Nyck de Vries y laissant un élément de son aileron avant et se trouvant relégué au 18e rang. 

Peu après le début de course, Oliver Turvey et Sergio Sette Câmara ont été pénalisés pour un excès de puissance, tandis que les premières activations du mode attaque ont fait quelque peu évoluer la hiérarchie, toutes proportions gardées compte tenu de sa configuration plutôt favorable sur ce circuit. Ce scénario a permis à Cassidy et Vergne de s'échapper en tête de course, creusant l'écart sur Sébastien Buemi, tout en se livrant un joli duel. 

Après un quart d'heure de course, l'épingle du virage 10 a de nouveau été le théâtre d'un accrochage, Pascal Wehrlein harponnant Lynn et endommageant sa suspension avant. L'Allemand a été contraint à l'abandon alors que le pilote Mahindra a repris la piste en septième position dans un début de course décidément malchanceux pour lui. 

Lire aussi :

Probablement dans la crainte d'une intervention de la voiture de sécurité, nombreux sont les pilotes qui ont activé assez rapidement leurs deux modes attaque. C'est finalement un Full Course Yellow qui a interrompu les débats à la mi-course, après plusieurs minutes de tergiversation, pour évacuer la Jaguar de Mitch Evans, victime d'un problème technique. 

Peu après cette brève neutralisation, les écarts ont eu tendance à se resserrer, notamment entre le quatuor de tête formé par Nick Cassidy, Jean-Éric Vergne, Maximilian Günther et Lucas di Grassi. Les hostilités se sont déclenchées à moins de dix minutes de l'arrivée, quand Vergne a attaqué Cassidy à l'épingle. Les deux hommes se sont touchés et la manœuvre a profité à Günther, l'Allemand prenant les commandes de la course et le poleman chutant au quatrième rang. 

Le pilote BMW Andretti, qui avait parfaitement géré son énergie jusque-là, n'a par la suite pas été inquiété et s'est imposé, décrochant la troisième victoire de sa carrière en Formule E. Vergne prend la deuxième place devant Di Grassi et Cassidy. Quatrième après une belle remontée, Robin Frijns fait la belle opération du jour au championnat, où il réduit l'écart sur un Edoardo Mortara parti loin et privé de point sur cette manche. Oliver Rowland, Sébastien Buemi, André Lotterer, Sam Bird et René Rast complètent le top 10 de cette première course du week-end. 

United States E-Prix de New York I

partages
commentaires
Cassidy s'offre la première pole à New York
Article précédent

Cassidy s'offre la première pole à New York

Article suivant

Vergne : "Une bonne chose d'être déçu"

Vergne : "Une bonne chose d'être déçu"
Charger les commentaires