Mercedes attend une "clarification" pour rester en Formule E

Mercedes a retardé sa décision quant à son engagement en Formule E pour le cycle Gen3, dans l'attente une "clarification" sur le volet économique du championnat.

Mercedes attend une "clarification" pour rester en Formule E

La date butoir était fixée au 31 mars pour que les constructeurs confirment leur engagement futur sous la réglementation Gen3, qui verra le jour en Formule E pour les saisons 2022-2023 à 2025-2026. Cette échéance n'était pas incontournable, mais elle assure à ceux qui s'y sont tenus d'avoir accès auprès de la FIA aux données de Spark Racing Technology, Williams Advanced Engineering et Hankook, tous chargés du développement de la monoplace Gen3. Cette future réglementation fera entrer la Formule E dans une nouvelle ère, avec des autos 120 kg plus légères et une puissance équivalente à 470 chevaux.

Il est attendu que Mercedes poursuive son implication sous l'égide de ce futur règlement, mais le constructeur allemand refuse de se précipiter sans connaître certains éléments financiers. "Les discussions autour des sujets clés tels que la mise en place d'un plafonnement des coûts pour la Formule E ont été largement positives, mais des détails importants concernant la structure du championnat doivent encore être clarifiés", a fait savoir la marque dans un communiqué fourni à Motorsport.com. "Pour cette raison, la décision a été prise de retarder notre inscription pour permettre de finaliser ces points."

Lire aussi :

Actuellement deuxième du championnat 2020-2021, Mercedes a remporté l'un des deux premiers E-Prix de la saison grâce à Nyck de Vries, à Diriyah. Officiellement présente en Formule E depuis la saison dernière, l'équipe envisage une restructuration importante de son programme Formule E à l'issue de la saison qui vient de débuter, dans le but de renforcer ses opérations sportives à Brackley, au Royaume-Uni.

À ce jour, quatre constructeurs ont annoncé leur engagement ferme pour le cycle Gen3 avant la date du 31 mars : Mahindra, DS Techeetah, Nissan et Porsche. Il est très probable que Dragon Penske Autosport s'engage également, après avoir signé un accord technique pluriannuel avec Bosch pour concevoir un groupe propulseur. De la même manière, NIO 333 a officialisé une alliance avec Gusto Group, qui devrait déboucher sur un engagement similaire.

Avec Matt Kew 

partages
commentaires
Lotterer : "Gagner au Mans avec Porsche est l'un de mes rêves"

Article précédent

Lotterer : "Gagner au Mans avec Porsche est l'un de mes rêves"

Article suivant

La Formule E s'attend à perdre une équipe la saison prochaine

La Formule E s'attend à perdre une équipe la saison prochaine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine