Monaco - Buemi et Di Grassi réclament l'utilisation du circuit F1

partages
commentaires
Monaco - Buemi et Di Grassi réclament l'utilisation du circuit F1
Par : Scott Mitchell
17 mai 2017 à 11:00

Pour la deuxième fois de son Histoire, la Formule E s'est rendue à Monaco le week-end dernier, après l'édition de la saison inaugurale, en 2015.

Lucas Di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Des fans dans la ligne des stands
Détails d'une roue Abt
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Lucas Di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team, devant Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Lucas Di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Sébastien Buemi, Renault e.Dams

C'est un tracé raccourci, par rapport à celui emprunté par la Formule 1, qui a été établi pour l'ePrix, puisqu'une ligne droite relie Sainte-Dévote à la chicane du Port, transformée en épingle, pour une longueur de 1,765 kilomètre.

Monaco ne sera pas au calendrier 2017/18 de la Formule E, car l'ePrix de la Principauté est organisé en alternance avec le Grand Prix de Monaco Historique. Sébastien Buemi et Lucas Di Grassi, pilotes de premier plan du championnat électrique, espèrent toutefois que c'est le tracé entier, d'une longueur de 3,337 km, qui sera utilisé en cas de retour au calendrier pour la saison 5. C'est ce qu'ils ont expliqué à Motorsport.com.

"C'est très important d'utiliser le circuit de Formule 1", déclare Buemi. "Cela montre vraiment le développement de la technologie. Je pense que ce serait super, ce serait bien mieux pour le championnat, pour la technologie et pour les pilotes. Il y aurait vraiment intérêt à assurer que si nous revenons, ce soit sur le grand circuit."

L'une des principales inquiétudes, lorsque Monaco a été inscrit au calendrier de la première campagne, était que les Formule E soient à la peine dans la montée entre Sainte-Dévote et Massenet, avec un dénivelé de près de 40 mètres. Buemi et Di Grassi s'avèrent toutefois sceptiques quant à ces craintes.

"Les gens ne comprennent pas quand ils parlent d'énergie, ils confondent ce concept avec la puissance", affirme le Brésilien. "Le moteur produit une puissance constante pour nous. Peu importe si on monte ou si on descend, il produit 170 kW [en mode course, ndlr]. L'utilisation de puissance et la consommation d'énergie sont constantes. La seule différence, c'est que plus ça monte, moins on va vite."

Un circuit qui convient mieux à la FE

Sébastien Buemi a remporté les deux ePrix de Monaco disputés à ce jour, tous deux marqués par un manque flagrant de dépassements. Selon Lucas Di Grassi, le tracé entier serait plus adapté à la Formule E que l'actuel... mais aussi qu'à la Formule 1.

"Il est court et serré pour la F1, mais pour nous, le circuit est parfait", estime le pilote Audi Abt. "Il a une longue ligne droite suffisamment large pour dépasser, pour nous. Il convient bien mieux à la FE pour une course cool qu'à la F1."

Si la Formule E adoptait le circuit de Grand Prix, ce serait la première fois qu'elle court sur le même tracé que la Formule 1 : bien que les deux séries évoluent à Mexico, la Formule E utilise une version bien plus courte de l'Autódromo Hermanos Rodríguez.

Selon Buemi et Di Grassi, la comparaison directe avec la Formule 1 ne serait pas un problème pour la Formule E.

"On ne peut pas comparer une voiture de course électrique à une voiture normale", souligne le pilote Renault e.dams, Champion en titre de la discipline. "Ce n'est que le début. La Formule 1 est là depuis plus de 60 ans. Qui sait où sera la voiture électrique dans 60 ans ?"

"La première année n'était pas la meilleure pour comparer", renchérit Di Grassi. "Maintenant, les gens savent que c'est une partie complémentaire du sport automobile. C'est comme comparer le WRC et la F1, c'est un animal complètement différent."

Prochain article Formule E
Une course de karting pour Billy Monger à Paris

Previous article

Une course de karting pour Billy Monger à Paris

Next article

Buemi a regardé toute la course... dans ses rétroviseurs

Buemi a regardé toute la course... dans ses rétroviseurs

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement ePrix de Monaco
Lieu Monte Carlo
Pilotes Lucas Di Grassi , Sébastien Buemi
Auteur Scott Mitchell
Type d'article Actualités