Montréal confirme la tenue de son ePrix

partages
commentaires
Montréal confirme la tenue de son ePrix
Par : René Fagnan
21 oct. 2016 à 18:14

La ville de Montréal sera le théâtre, en juillet 2017, des deux dernières manches de la troisième saison du Championnat de Formule E.

Tracé du circuit de l'ePrix de Montreal
(G-D) Nelson Piquet Jr, NEXTEV TCR Formula E Team, Alejandro Agag, chef de la direction de la Formule E, Denis Coderre, Maire de Montréal, Alexandre Taillefer, président honoraire, Sylvain Vincent, Montréal c'est électrique president et Geoff Molson
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Alejandro Agag, chef de la direction de la Formule E, signe le contrat avec Sylvain Vincent, président de Montréal c'est électrique. Le Maire Denis Coderre et Alexandre Taillefer, président d'honneur, assistent à la signature.
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team

Les dirigeants de la Formule E et les élus de la ville de Montréal en ont fait l’annonce officielle vendredi matin lors d’une conférence de presse tenue dans le centre-ville devant un grand nombre de représentants de médias.

Les deux courses, organisées les 29 et 30 juillet, seront le clou d’un événement majeur destiné à faire la promotion des énergies alternatives dans le transport.

Montréal est la capitale mondiale de l’électricité”, a affirmé l’animateur de la conférence de presse à laquelle assistaient, entre autres, le maire de Montréal, Denis Coderre, Alejandro Agag, patron de la Formule E et Nelson Piquet Jr, premier Champion de la série.

Le tracé urbain, long de 2,75 km, montré par Motorsport.com il y a de cela trois semaines, comprendra 14 virages et sera implanté autour de la maison de Radio-Canada dans l’est de l’île de Montréal, près du pont Jacques-Cartier.

Montréal possède tous les atouts pour organiser une telle course majeure”, a déclaré le maire Coderre. “C’est plus qu’une simple course ; c’est une vision de l’avenir et du développement durable. Ce sera une grande fête célébrant l’électrification des transports. Le Québec est un fer de lance mondial de l’hydroélectricité, et nous produisons l’électricité la plus propre au monde. Cette course de voitures électriques permettra de faire découvrir les avantages de cette technologie.”

Implication de plusieurs secteurs

Plusieurs chercheurs, entreprises, universités et spécialistes seront impliqués dans ce projet qui vise aussi à accélérer le développement des moteurs, des batteries et des dispositifs de recharge destinés aux véhicules particuliers.

Alejandro Agag a aussi confirmé que l’ePrix de Montréal organiserait une course Roborace ; une série unique réservée à des voitures de compétition entièrement autonomes, ce qui permet d’accélérer le développement des systèmes de contrôle de nouvelles voitures sans conducteur.

Ce sera aussi la finale de la troisième saison, et il y a fort à parier de le titre sera joué ici dans les rues de Montréal,” a précisé Agag. Le grand gala de fin de saison sera aussi organisé à Montréal, après la seconde course du week-end.

Les billets pour cette épreuve montréalaise de Formule E seront mis en vente à partir du 3 décembre.

Prochain article Formule E
Décès de Martin Leach, patron de l'équipe NextEV

Previous article

Décès de Martin Leach, patron de l'équipe NextEV

Next article

Vergne frustré par un week-end à problèmes

Vergne frustré par un week-end à problèmes

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement ePrix de Montréal
Lieu Rues de Montréal
Auteur René Fagnan
Type d'article Actualités