Mortara remporte une victoire autoritaire à Puebla

Edoardo Mortara a remporté la deuxième course de l'E-Prix de Puebla avec maîtrise ce dimanche.

Mortara remporte une victoire autoritaire à Puebla

Oliver Rowland occupait la pole position pour cette deuxième course de l'E-Prix de Puebla, accompagné en première ligne par Pascal Wehrlein, qui a bien failli signer sa première victoire en Formule E hier avant d'être disqualifié. Suivaient Alex Lynn, Edoardo Mortara et Jean-Éric Vergne dans le top 5.

Pendant ce temps, les cinq leaders du championnat (Frijns, Félix da Costa, De Vries, Rast et Evans, qui se tenaient en quatre points au classement général) étaient entre la 18e et la 24e position sur la grille, s'étant pris les pieds dans le tapis en qualifications... Et 14 pilotes étaient mathématiquement en mesure de devenir leader du championnat à l'issue de cette dixième course de la saison, dont Rowland, 12e au général, et Wehrlein, 14e !

Lire aussi :

Rowland a pris un excellent envol à l'extinction des feux, tandis que Mortara s'est emparé de la deuxième place aux dépens de Wehrlein. Suivaient Jake Dennis, Vergne et Lynn ; quelques passes d'armes musclées étaient remarquées dans le peloton.

Mortara prend la tête face à Rowland

La hiérarchie n'a toutefois plus évolué dans les cinq minutes suivantes, après quoi Rowland a activé le mode attaque très tôt, reprenant la piste au quatrième rang et remontant au second à moins d'une seconde et demie de Wehrlein... Mortara l'a imité quelques instants plus tard, mais lorsque Wehrlein a utilisé l'attack mode à son tour, à 34 minutes + 1 tour de l'arrivée, Rowland lui a emboîté le pas, se débarrassant intelligemment de ses deux emplois obligatoires de ce bonus, sur une piste où l'activer fait perdre un certain temps.

Pendant ce temps, Nyck de Vries était aperçu au ralenti avec une suspension arrière cassée après avoir été percuté par l'arrière par Lucas di Grassi. C'était l'abandon pour le pilote Mercedes, tandis que son compère d'Audi allait écoper d'une pénalité de dix secondes.

Le chassé-croisé des modes attaque a continué, notamment pour le leader Mortara, qui a réussi une performance cruciale : creuser l'écart et a effectuer sa deuxième activation en restant devant Rowland. Les dépassements se multipliaient dans le top 10 comme en dehors, et à la mi-course, Wehrlein occupait la troisième place devant Cassidy, Vergne, Dennis, Lynn, Günther et Sims – mais Cassidy devait encore utiliser l'attack mode une fois, ce qui n'allait toutefois pas le troubler. Plus loin, un carambolage a impliqué Di Grassi, Bird et Buemi, pilotes qui cumulent 33 victoires lors des 76 E-Prix de l'Histoire de la FE et ont subi des dégâts.

 

Une erreur de Rowland lui a valu de perdre la deuxième place au profit de Wehrlein. Ce dernier n'a pas tardé à réduire l'écart sur le leader Mortara avant d'être distancé à nouveau. Pendant ce temps, un tête-à-queue de Vergne lui a coûté deux places face à Dennis et Lynn, avant que Günther ne prenne l'avantage sur le Français à son tour. Et à 7 minutes + 1 tour du drapeau à damier, un spectaculaire accident de Félix da Costa a failli changer la donne, mais seul un drapeau jaune a été agité.

Mortara était imperturbable et a remporté sa deuxième victoire en Formule E, qui le propulse en tête du championnat ! Pascal Wehrlein est monté sur la deuxième marche d'un podium complété par Nick Cassidy, qui a pris l'avantage sur Oliver Rowland dans les derniers tours. Suivaient Jake Dennis, Alexander Lynn, Maximilian Günther, Jean-Éric Vergne, Mitch Evans et René Rast, qui a chipé le dernier point disponible in extremis à Robin Frijns.

Mais ça, c'est dans l'attente d'une enquête des commissaires : Pascal Wehrlein, déjà disqualifié alors qu'il allait gagner hier, est surveillé pour un éventuel excès de consommation d'énergie...

Mexico E-Prix de Puebla 2021 - Course 2

partages
commentaires
Porsche fait appel de la disqualification de Wehrlein
Article précédent

Porsche fait appel de la disqualification de Wehrlein

Article suivant

Après avoir perdu la victoire, Wehrlein privé du podium

Après avoir perdu la victoire, Wehrlein privé du podium
Charger les commentaires