L'ePrix de Montréal déplacé sur le Circuit Gilles Villeneuve ?

Il y aura des élections dans toutes les municipalités de la province de Québec le 5 novembre prochain, et la ville de Montréal pourrait se retrouver avec un nouveau maire.

Cette décision politique pourrait avoir des répercussions sur l'organisation de la course de Formule E dans la métropole, car les principaux candidats n’ont pas la même vision de cette épreuve.

Le maire sortant, Denis Coderre, est l’instigateur de cette course, ayant lui même négocié les termes du contrat de trois ans et effectué tout le travail d’organisation. Ses deux principaux opposants à la mairie de Montréal sont Valérie Plante et Jean Fortier.

Il faut préciser que la tenue du premier ePrix Hydro-Québec de Montréal a attiré une belle foule, bien qu’on ne sache toujours pas combien de billets ont été vendus et combien ont été donnés, et quel en est le bilan financier.

Les résidents du quartier du centre-ville, où a été aménagé le circuit temporaire, se sont généralement montrés hostiles au projet, ayant été, disent-ils, importunés durant des mois par les travaux de réfection et de pavage des rues, l’érection des gradins, des murets de béton et des grillages de sécurité et toutes les activités festives qui ont entouré la tenue de l’événement.

Pour toutes ces raisons, selon ce que rapporte La Presse, la candidate Valérie Plante a récemment déclaré lors d’une conférence de presse que si elle était élue, elle déménagerait la course sur le circuit Gilles-Villeneuve de l’île Notre-Dame, site du Grand Prix de F1 du Canada.

Déplacer la course sur le circuit de F1 ferait économiser chaque année plus de 10 millions de dollars à la ville de Montréal”, a-t-elle affirmé. “Ainsi, les gradins et les structures de sécurité n’auraient pas à être montés chaque année puisqu’ils sont déjà existants sur l’Île Notre-Dame.”

Valérie Plante et son parti politique municipal, Projet Montréal, ont l’intention, s’ils sont élus, de sabrer dans les dépenses et éviter le gaspillage. Relocaliser la course de Formule E est, selon eux, une façon d’y parvenir.

Toutefois, la FIA et l’organisateur du championnat de Formule E risquent fort de s’opposer à un tel changement, car le but ultime de la série est de démontrer les capacités et les performances des voitures électriques dans un cadre urbain, très proche de la population.

L’autre candidat à l’élection à la mairie de Montréal, Jean Fortier, ne nous a pas encore fait connaître la position de son parti politique en ce qui a trait à cette course de voitures électriques.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Type d'article Actualités
Tags circuit, montreal