Réactions
Formule E E-Prix de Shanghai I

Nouveau record pour Jean-Éric Vergne en Formule E

Le pilote DS Penske Jean-Éric Vergne a signé la 16e pole position de sa carrière lors de la première des deux courses de Shanghai. C’est une performance qui le place à égalité avec Sébastien Buemi, et un record significatif pour le Français.

Pole position pour Jean-Eric Vergne, DS Penske

Photo de: DPPI

Sous une chaleur écrasante, vendredi après-midi, les pilotes ont d’abord eu l’opportunité de découvrir le circuit à pied. Un exercice capital sur n’importe quelle piste piste − surtout lorsqu’elle est nouvelle − et qui permet de visualiser ce qui a été perçu au préalable au simulateur.

Puis les premières minutes des essais, en guise de shakedown, ont permis aux pilotes de confirmer le type de circuit auquel ils avaient à faire. Et aussi à Jean-Éric Vergne d’imprimer son rythme, en signant le troisième temps de la première séance et terminant premier de la seconde, à bord de sa DS E-TENSE FE23. Un peu plus tard dans la matinée, la tendance s'est confirmée : les deux DS Penske se sont qualifiées pour les quarts de finale, et JEV a accédé à la pole position, devant la Nissan d’Oliver Rowland.

"C'est bien sûr une très bonne chose d'être en pole ici aujourd'hui", souligne Jean-Éric Vergne. "Les qualifications n'ont pas été faciles, ça glisse beaucoup et on doit être très attentifs pour ne pas faire d'erreurs. C'était donc difficile, mais je suis très heureux. Maintenant, nous devons nous concentrer sur la course."

La bonne stratégie pour assurer des points

Au moment du départ, la pole position de Jean-Éric Vergne et la 8uitième ème place sur la grille de son coéquipier Stoffel Vandoorne constituaient un bon duo. Dans son format Formule E, le circuit présente peut d’opportunités de régénération, mais il est aussi celui où les pilotes ont le moins d’énergie "réglementaire" à dépenser.

Un cocktail qui a donné une course complexe, où la stratégie énergétique s'est opposée à la performance pure, et où seuls les pilotes les plus expérimentés ont pu s’en sortir, avec l’aide de leurs ingénieurs. Mais en un peu plus de trois kilomètres et 12 virages à chaque tour, il pouvait se passer beaucoup de choses. Et notamment de nombreux contacts dont allaient être victimes les deux DS Penske.

Pole trophy, Jean-Eric Vergne, DS Penske

Le trophée de la pole position pour Jean-Éric Vergne (DS Penske).

Photo : DPPI

Par ailleurs, sur ce genre de circuit le moment de l’activation du mode Attack est capital. Rester au contact de la tête de la course tout en évitant une consommation excessive est un plan qui peut s’avérer payant. Ce samedi, le peloton était assez serré, les 12 premiers pilotes se tenaient en moins de cinq secondes.

Dans le peloton, on a vu énormément de changements de position, et la largeur de la piste a fait que les voitures sont parfois arrivées à quatre ou cinq de front à l’approche d’un virage. On a dépassé le stade de la mi-course, et chaque pilote disposait encore de 53 à 54% de batterie. Sur les écrans des ingénieurs, on comprenait que tout allait se passer dans les sept derniers tours. Le rythme de la course a commencé alors à s’accélérer. Les duos ingénieurs-pilotes cherchaient le meilleur moment pour passer à l’attaque.

Les derniers tours ont été libérateurs, mais n'ont pas permis au poleman du jour, à nouveau victime de plusieurs touchettes et avec un aileron avant largement endommagé, de s’exprimer pleinement. Jean-Éric Vergne s'est finalement classé en sixième position et Stoffel Vandoorne a terminé neuvième.

Demain, la piste s’offrira une nouvelle fois aux 22 pilotes de la Formule E. Ils auront entre temps planché sur la stratégie énergétique à adopter, à la lumière des données emmagasinées ce samedi.

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Evans vainqueur sous enquête à Shanghai, Wehrlein résiste à Cassidy
Article suivant Da Costa tout en maîtrise à Shanghai, Nato 3e

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse