Piquet et Bird peuvent avoir des regrets

partages
commentaires
Piquet et Bird peuvent avoir des regrets
Par :
Traduit par: Jean-Philippe Vennin
10 oct. 2016 à 10:30

Les deux hommes ont tous deux semblé en position de remporter la toute première course de Formule E organisée à Hong Kong, qui était aussi la manche inaugurale de la saison 2016-2017.

Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Sam Bird, DS Virgin Racing
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Sam Bird, DS Virgin Racing
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Nelson Piquet Jr., NEXTEV NIO Formula E Team
Sam Bird, DS Virgin Racing
Nelson Piquet Jr., NEXTEV NIO Formula E Team
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing, et Nelson Piquet Jr., NEXTEV NIO Formula E Team
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Sam Bird, DS Virgin Racing
Sam Bird, DS Virgin Racing

Nelson Piquet Jr pense que lui et son équipe NextEV NIO ont manqué une bonne opportunité de finir au pire dans le top 10, après qu'il s'est arrêté au stand durant le tour où la voiture de sécurité est entrée en piste.

Le Champion de la première saison de Formule E a mené le début de course en s'étant élancé de la pole position, mais a perdu le commandement en devant éviter José Maria Lopez qui avait cassé une suspension en heurtant le mur dans le troisième virage.

Piquet a dit plus tard que l'appel de son équipe à rentrer un tour après la plupart des concurrents de tête avait grandement compromis sa course.

Ça [éviter Lopez] m'a coûté environ cinq secondes, mais notre stratégie nous en a fait perdre peut-être 20, car ils m'ont fait rentrer au mauvais tour”, dit le Brésilien.

Le départ a été bon, j'ai peut-être eu un peu de chance qu'Oliver [Turvey, son équipier, parti à ses côtés en première ligne] retienne quelques gars et je pense que ça m'a aidé à creuser un petit écart en ayant quelques tours propres sur une piste libre.”

J'ignore si Sam [Bird] se serait arrêté au même tour que moi, car personne ne l'a fait au moment prévu en raison de la sortie de la voiture de sécurité.”

Améliorer la stratégie

Piquet pense que le grand enseignement de la course, plus que le rythme montré en qualification ce week-end, est que l'équipe a besoin de franchir un palier majeur avant la prochaine course à Marrakesh en novembre.

En qualif, il s'agit seulement de bien chauffer les pneus et les freins et de vraiment réussir un tour”, dit-il. “Aujourd'hui, ce qu'on a vu c'est Oliver et moi faire de bons tours pour verrouiller la première ligne. Je pense qu'on se qualifiera bien [lors des manches suivantes].”

La partie la plus compliquée, ce sont l'efficacité, la stratégie et toutes ces choses-là.”

Bird bloqué au stand

De son côté, Sam Bird a perdu toute chance de signer au moins un podium en ne parvenant pas à quitter son stand après son arrêt alors qu'il précédait le futur vainqueur, Buemi, avant la neutralisation. Le pilote DS Virgin s'était retrouvé en tête quand Piquet avait été gêné par la voiture de son équipier Lopez.

On ne sait pas encore quel était le problème”, a-t-il assuré ensuite. “Beaucoup de choses se passent, on ne sait pas précisément ce qui n'a pas fonctionné.”

Je pense qu'on aurait pu revenir car nous avions beaucoup d'énergie”, ajoute Bird, qui a ensuite suivi le rythme des leaders mais à un tour. “Dans la seconde moitié de course, j'étais rapide et j'ai pu passer des gens. Je dois bien avoir gagné 20 secondes.”

La course de l'Anglais fut en effet ruinée par ce problème qui l'a retenu au stand, mais il aurait perdu de toute façon sa position en piste pour s'être arrêté après Buemi et plusieurs autres pilotes de ce qui est devenu le groupe de tête.

Nous respections l'objectif en termes d'énergie et nous étions devant Sébastien [Buemi]”, poursuit-il. “J'avais été en mesure de passer Oliver [Turvey] au début. Sans la voiture de sécurité, cela aurait été bon pour nous mais ce n'était pas pour aujourd'hui.”

Article suivant
Di Grassi - "Nous n'avons jamais renoncé"

Article précédent

Di Grassi - "Nous n'avons jamais renoncé"

Article suivant

Tokyo et Yokohama visent une course à l'horizon 2018

Tokyo et Yokohama visent une course à l'horizon 2018
Charger les commentaires
Be first to get
breaking news