Porsche renonce à faire appel de la disqualification de Wehrlein

Malgré la perte litigieuse de la victoire pour Pascal Wehrlein et Porsche à l'E-Prix de Puebla, l'écurie allemande a finalement décidé de retirer son appel.

Porsche renonce à faire appel de la disqualification de Wehrlein

C'était l'image forte de l'E-Prix de Puebla : Pascal Wehrlein franchissant la ligne d'arrivée de la première course en vainqueur, en étant disqualifié par les commissaires sur-le-champ en raison de pneus qui n'étaient pas officiellement déclarés, ce qui avait empêché Michelin d'effectuer la "gestion requise de la pression" selon un communiqué de la FIA. Son coéquipier André Lotterer et les Nissan e.dams ont subi le même sort ; Alejandro Agag, cofondateur de la Formule E, s'était insurgé contre un dénouement qui lui avait donné "envie de tuer quelqu'un".

Lire aussi :

L'écurie n'ayant pas utilisé des pneus autres que ceux qui lui sont autorisés, le gain en performance était a priori nul, et Porsche avait donc fait appel de cette décision. Pour des raisons d'image, la marque allemande a décidé de retirer cet appel. "Nous restons fermement convaincus que la pénalité ne convient pas à l'infraction et ça fait toujours vraiment mal qu'on nous ait privés de notre première victoire en Formule E à l'E-Prix de Puebla", indique un communiqué partagé avec Motosport.com.

"En même temps, notre équipe continue de travailler dur pour s'assurer que nous apprenions de nos erreurs et progressions en permanence. Nous attendons la même approche de la part de la FIA et de la Formule E. Pour Porsche, il est important d'identifier le potentiel supplémentaire du championnat et de soutenir la Formule E dans l'objectif de fournir de belles courses – surtout pour les fans. Il n'est pas dans notre intérêt de nous impliquer dans un processus à rallonge et d'ainsi nuire à la Formule E et à son environnement. Nous allons de l'avant et nous concentrons sur l'E-Prix de New York à venir, lors duquel nous voulons continuer de prouver notre niveau de performance et à nouveau évoluer aux avant-postes."

Wehrlein avait bu le calice jusqu'à la lie lors de ce week-end mexicain : deuxième à l'arrivée de la seconde course, il avait été pénalisé de cinq secondes et ainsi rétrogradé à la quatrième place pour ne pas avoir exploité la puissance requise (240 kW) lors de l'utilisation de son Fanboost.

Lire aussi :

partages
commentaires
Après avoir perdu la victoire, Wehrlein privé du podium
Article précédent

Après avoir perdu la victoire, Wehrlein privé du podium

Article suivant

Le calendrier Formule E 2021-22 prend forme, la Chine pourrait revenir

Le calendrier Formule E 2021-22 prend forme, la Chine pourrait revenir
Charger les commentaires