Formule E
22 nov.
-
22 nov.
Événement terminé
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
33 jours
C
E-Prix de Mexico
14 févr.
-
15 févr.
Prochain événement dans
61 jours
C
E-Prix de Marrakesh
27 févr.
-
29 févr.
Prochain événement dans
74 jours
C
E-Prix de Sanya
20 mars
-
21 mars
Prochain événement dans
96 jours
C
E-Prix de Rome
03 avr.
-
04 avr.
Prochain événement dans
110 jours
17 avr.
-
18 avr.
Prochain événement dans
124 jours
C
E-Prix de Séoul
02 mai
-
03 mai
Prochain événement dans
139 jours
C
E-Prix de Jakarta
05 juin
-
06 juin
Prochain événement dans
173 jours
C
E-Prix de Berlin
20 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
188 jours
C
E-Prix de New York
10 juil.
-
11 juil.
Prochain événement dans
208 jours
C
E-Prix de Londres I
25 juil.
-
25 juil.
Prochain événement dans
223 jours
C
E-prix de Londres II
26 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
224 jours

Des qualifs "encore plus importantes" avec le nouveau barème

partages
commentaires
Des qualifs "encore plus importantes" avec le nouveau barème
Par :
19 nov. 2019 à 11:10

Une légère modification du barème de points va donner aux qualifications un nouvel enjeu pour la saison 2019-20 de Formule E.

Jusqu'à présent, le principal enjeu de la phase de groupes des qualifications était de se hisser dans le top 6 afin de passer en Super Pole. Cependant, à partir de la campagne à venir, le pilote le plus rapide de cette phase sera crédité d'un point au championnat, à comparer aux trois unités accordées à l'auteur de la pole position.

Lire aussi :

"Cela donne un objectif, et cela rend les qualifications encore plus importantes. Souvent, le pilote le plus rapide de la phase de groupes ne se retrouve pas forcément en pole position", souligne Roger Griffiths, directeur de l'écurie BMW i Andretti, pour Motorsport.com. Griffiths n'a pas tort : sur les 12 manches pertinentes de la saison 2018-19, le pilote le plus véloce de cette phase inaugurale n'a signé le meilleur temps de la Super Pole que six fois.

"Nous avons parlé de différentes choses – c'est une récompense pour la performance en phase de groupes, et je pense que tout le monde est satisfait de la décision telle qu'elle a été prise. C'est un autre exemple d'une bonne solution trouvée ensemble à... je ne dirais pas un problème, mais une situation que nous avons. C'est un exemple de notre capacité à faire quelque chose qui fonctionne pour le championnat."

Roger Griffiths, Team Principal, BMW i Andretti Motorsport, en conférence de presse

"De plus, cela crée une intrigue supplémentaire, car si l'on se contentait de donner un point supplémentaire au vainqueur de la course, qu'est-ce que cela signifierait ? Je pense que cela donne [aux médias] un sujet supplémentaire sur lequel écrire."

Cependant, lors de cette phase de groupes, les conditions de piste jouent un rôle clé, les E-Prix ayant lieu sur des circuits urbains forcément très poussiéreux. Cela défavorise les leaders du classement général, qui sont toujours rassemblés au sein du Groupe 1 et s'élancent en donc premier.

"Personne du top 6 [au championnat] ne sera jamais le plus rapide en qualifications. C'est extrêmement dur de rouler en premier, donc ce point ira toujours à ceux qui sont dans les Groupes 3 et 4", affirme Lucas di Grassi à notre micro. Dans les faits, la saison dernière, le point en question aurait été marqué quatre fois par un pilote du G2, à six reprises par un pilote du G3 et deux fois par un pilote du G4.

Di Grassi souhaiterait par ailleurs modifier le format des qualifications, que "personne ne regarde" selon lui. "Si ça ne tenait qu'à moi, je ferais un tour [par pilote] comme en Super Pole. Chacun son tour, du leader du championnat à la lanterne rouge. Ils vont dire que ça prend plus longtemps, mais non, on peut prendre deux minutes par pilote et ça ne fait que 48 minutes", conclut-il.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

Article suivant
Neel Jani : "J'ai vraiment hâte d'y être"

Article précédent

Neel Jani : "J'ai vraiment hâte d'y être"

Article suivant

Neel Jani s'attend à une première course "difficile" pour Porsche

Neel Jani s'attend à une première course "difficile" pour Porsche
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Pilotes Lucas di Grassi
Équipes Andretti Autosport
Auteur Benjamin Vinel