Réduction des coûts : la FE pourrait enfoncer le clou

partages
commentaires
Réduction des coûts : la FE pourrait enfoncer le clou
Par :
Co-auteur: James Allen
19 avr. 2020 à 12:10

La Formule E pourrait mettre en œuvre de nouvelles mesures de réduction des coûts pour les équipes en réponse à la pandémie due au nouveau coronavirus, selon le fondateur et président du championnat, Alejandro Agag.

La Formule E a déjà annoncé le report d'un an du nouveau kit aéro et a ajusté la réglementation liée à l'homologation des monoplaces : les écuries peuvent conserver leur groupe propulseur la saison prochaine ou en lancer un nouveau pour 2020-21 à condition de le conserver deux ans.

Dans un entretien exclusif avec Motorsport.com pour la série #ThinkingForward, Alejandro Agag fait savoir que la FE pourrait imposer de nouvelles mesures : "Il nous faut savoir que ce n'est pas la fin du monde. Demain existera, mais sera différent. Nous devons nous y préparer. Je pense qu'avec ces mesures, nous avons agi vraiment très vite. Nous avons donné de la flexibilité [aux équipes]. Bien sûr, il pourrait y avoir d'autres mesures de réduction des coûts à l'avenir."

Lire aussi :

Une possibilité est de retarder l'arrivée de la nouvelle monoplace Gen3, actuellement prévue pour la saison 2022-23. Cependant, selon les informations de Motorsport.com, la Formule E veut s'en tenir au calendrier initial pour la Gen3, même si cela signifie que la Gen2 EVO ne fera qu'une saison.

Agag suggère qu'un autre moyen de réduire les coûts serait d'organiser des courses sur des circuits permanents. "Nous pouvons prendre deux mois de plus pour y réfléchir, pour en discuter avec toutes les parties, puis prendre une décision. La priorité va être le contrôle et la réduction des coûts pour l'avenir."

"Je réfléchis à voix haute, mais imaginez une Gen3 qui roule à 300 km/h avec une autonomie d'une heure. Nous pourrions envisager de courir sur des circuits. Cela réduirait les coûts d'une autre manière. Je ne dis pas que nous allons le faire, mais je dis qu'il y a différents facteurs à prendre en compte dans cette discussion."

Bien que la Formule E préfère les pistes urbaines, le chaos causé par la crise du coronavirus risque d'empêcher les grandes villes d'accueillir des E-Prix, d'un point de vue logistique. Une course organisée au Circuit Ricardo Tormo de Valence, site des essais de pré-saison, a d'ailleurs failli avoir lieu le 4 avril, date initiale de l'E-Prix de Rome, qui a été reporté. Depuis lors, les voitures sont stockées sur le site espagnol.

Agag ajoute que malgré les difficultés financières rencontrées par la Formule E lors de sa première saison, le championnat reste stable lors de cette pandémie de COVID-19 : "La Formule E va bien s'en sortir ; elle est à un niveau de coûts qui est gérable, le business model est gérable. Je peux informer toute la communauté de la Formule E qu'elle va être en bonne forme. Ce ne sera pas exactement pareil, il nous faut réduire les coûts et être malin."

Article suivant
Porsche pourrait revoir ses objectifs à la baisse

Article précédent

Porsche pourrait revoir ses objectifs à la baisse

Article suivant

Pour Agag, le sport doit reprendre pour encourager le confinement

Pour Agag, le sport doit reprendre pour encourager le confinement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Auteur Matt Kew