Rosenqvist affligé par l'abandon après "une journée parfaite"

Felix Rosenqvist a fait tout ce qui était en son pouvoir pour remporter l'E-Prix de Rome, mais cela n'a malgré tout pas suffi.

Le meilleur temps des essais libres, la pole position, 19 tours en tête : Felix Rosenqvist était dominateur pour la toute première venue de la Formule E en Italie, dans la cité romaine. Tout se passait pour le mieux lorsque le pilote Mahindra a endommagé sa suspension sur le vibreur du virage 18, une chicane à faible vitesse.

"C'était une journée parfaite à tous les égards", déclare Rosenqvist pour Motorsport.com. "Les essais libres, les qualifs, l'arrêt au stand – toute l'équipe a fait du travail parfait, alors que le week-end a été très chargé pour nous avec beaucoup d'activités liées aux sponsors et de couchers tardifs. Nous sommes tous très fatigués et je trouve que les gars méritaient une victoire. C'est dur pour tout le monde, mais nous allons rebondir."

Cette casse de la suspension demeure relativement étrange, et l'écurie Mahindra va devoir enquêter à ce sujet.

"Nous devons trouver ce qui a cloché, s'il y a quelque chose qui ne va pas dans le design, si nous devons moins prendre les vibreurs ou si je pilotais trop sur le vibreur, je ne sais pas", poursuit le Suédois, perplexe. "Je crois que c'était dans le virage 18, à la sortie de la chicane, mais ce n'est pas vraiment un vibreur qu'on frappe fort. Je dirais qu'il y a d'autres vibreurs sur ce circuit qui ont un plus gros impact, donc pour moi, c'était assez étrange que ça se produise là."

"Je ne sais pas exactement quelle partie de la suspension [a cassé] – mon arbre de transmission a traversé la boîte de vitesses et je ne pouvais pas continuer. C'est pourquoi j'ai dû me garer immédiatement. Notre plan était juste de poursuivre ce que nous avions fait toute la journée – notre rythme était très bon. C'est ce que nous avons fait, puis quelque chose a cassé, donc nous pouvons analyser comment éviter ça à l'avenir."

Coup dur au général

Un temps leader du championnat, Rosenqvist vient d'enregistrer son deuxième retrait en trois courses : à Mexico, également auteur de la pole position, il était en tête lorsqu'un problème de batterie l'a contraint à l'abandon. Ce sont donc potentiellement 50 points qui lui ont échappé, alors qu'il se retrouve troisième du classement général à 37 longueurs de Jean-Éric Vergne.

"Que ce genre de chose se produise quand on est huitième ou neuvième, c'est une chose, ce n'est pas si grave. Mais quand on va marquer le maximum de points et qu'on est sur un risque de croisière, on se demande qu'est-ce qui va encore se passer. On dirait qu'il n'arrive que de la malchance. C'est assez frustrant, mais j'imagine que la roue va tourner", conclut-il.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Événement E-Prix de Rome
Circuit Circuito Cittadino dell'EUR
Pilotes Felix Rosenqvist
Équipes Mahindra Racing
Type d'article Réactions