Rowland et Lynn, probables renforts à Mexico

partages
commentaires
Rowland et Lynn, probables renforts à Mexico
Par : Jean-Philippe Vennin
5 mars 2017 à 10:30

Les deux jeunes britanniques devraient être présents en "doublure" de Sébastien Buemi et José María López respectivement, retenus par Toyota pour le WEC, lors de la manche mexicaine du championnat de monoplaces électriques.

Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Oliver Rowland, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing, Spark-Citroen, Virgin DSV-02
Alex Lynn, DAMS
Alex Lynn, DAMS
Alex Lynn, Jaguar Racing
Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing

Le constructeur japonais effectuant la veille en Italie le lancement officiel de sa saison en Championnat du monde d'Endurance, Buemi et Lopez, tous deux pilotes officiels de la marque en LMP1, n'arriveront au Mexique, tout comme Stéphane Sarrazin, que le matin de la course prévue le samedi 1er avril. De fait, leurs écuries respectives en Formule E, Renault e.dams et DS Virgin, auront probablement recours à un plan B – au cas où.

Du côté de Renault e.dams, Oliver Rowland, qui pilotera pour la grande sœur DAMS en GP2 cette année et qui a déjà pris part à une course de Formule E en 2015 à Punta del Este (en remplacement de Nick Heidfeld chez Mahindra), semble le mieux placé pour remplir ce rôle de doublure.

"Le plus probable est que ce sera Oliver Rowland, pour faire le shakedown [du vendredi] et être là au cas où quelque chose arrive", confirme Jean-Paul Driot, codirecteur de l'équipe avec Alain Prost, à Autosport. "Il a fait une course avec Mahindra, donc il connaît la Formule E. Peut-être qu'il fera quelque chose au niveau du développement de la voiture pour revenir dans le système."

Lynn pourrait courir à New York

Le choix est plus évident encore du côté de DS Virgin, qui a confirmé Alex Lynn en qualité de réserviste le mois dernier. Alors que Rowland ne pourra sans doute être présent en juillet pour les deux courses de New York en raison d'une manche du GP2 le même week-end à Silverstone, lui fera même probablement ses débuts en Formule E lors de la manche américaine qui entrera aussi en concurrence avec celle du WEC au Nürburgring. Si aucune solution n'est trouvée pour éviter ce dernier clash de dates, les deux pilotes de l'équipe franco-britannique, López et Sam Bird, seront en effet retenus par leurs contrats prioritaires avec Toyota et Ferrari.

Lynn, qui a déjà piloté la Jaguar en tests de pré-saison, devrait donc logiquement être présent également à Mexico pour prendre part au shakedown et parer à toute éventualité. Il pourrait également prendre le volant de la DS Virgin d'ici là.

"Nous allons essayer et voir si nous pouvons régler la voiture pour lui – s'il y a un problème de correspondance [pour López], nous pourrions avoir besoin d'Alex dans la voiture [en course]", explique à Autosport le team principal de DS Virgin, Alex Tai. "Ça ne devrait pas être trop difficile."

"Nous avons réservé un beau lit dans l'avion pour Pechito [López], mais ce n'est pas une préparation idéale, alors bien sûr, nous emmènerons Alex. C'est un type génial qu'on a avec nous."

Concernant Sarrazin, en revanche, l'équipe Venturi ne semble pas avoir pris pour l'instant de dispositions pour un éventuel renfort au Mexique.

Avec Scott Mitchell, Autosport

Prochain article Formule E
Un nouveau clash de calendrier ferait réfléchir Buemi en 2018

Previous article

Un nouveau clash de calendrier ferait réfléchir Buemi en 2018

Next article

Vergne - "Anéantir la suprématie de Buemi"

Vergne - "Anéantir la suprématie de Buemi"