Bird : La FE "ne devrait pas être une punition" pour Verstappen

partages
commentaires
Bird : La FE
Par :
13 janv. 2019 à 15:05

La FIA a demandé à Max Verstappen de passer une journée avec les commissaires de l'E-Prix de Marrakech en guise de première journée de TIG. Sam Bird désapprouve cette décision.

B.V., Marrakech - Max Verstappen avait écopé de deux jours de travaux d'intérêt général pour avoir bousculé Esteban Ocon en parc fermé au Grand Prix du Brésil 2018, suite à un accrochage entre les deux hommes en piste.

La FIA a donc adopté une approche résolument pédagogique, et a demandé en premier lieu au pilote Red Bull Racing de venir assister à une compétition majeure internationale auprès des commissaires de course, en l'occurrence l'E-Prix de Marrakech en Formule E.

"C'est bien qu'il soit là", commente Sam Bird, qui fait partie des cinq seuls pilotes à avoir participé aux 47 courses de l'Histoire du championnat tout électrique, avec cinq pole positions et sept victoires à son actif.

Lire aussi :

"Qualifier la présence à une course de Formule E de 'travaux d'intérêt général' ne fait pas honneur à la Formule E. C'est un championnat incroyable, les gens payent pour venir nous regarder. Cela ne devrait pas être une punition de venir nous voir. J'espère qu'il a apprécié et qu'il donnera un bon feedback à certains de ses collègues."

Verstappen s'est en tout cas fait discret dans le paddock, comme en témoigne la réaction de Jérôme d'Ambrosio, vainqueur sur le Circuit Moulay El Hassan : "Je ne savais pas qu'il était là !"

Article suivant
Sébastien Buemi : "Mauvais endroit, au mauvais moment"

Article précédent

Sébastien Buemi : "Mauvais endroit, au mauvais moment"

Article suivant

Rookie Test - Müller bat le record du circuit

Rookie Test - Müller bat le record du circuit
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Formule E
Événement E-Prix de Marrakech
Auteur Benjamin Vinel
Be first to get
breaking news