Sam Bird - "Que des pilotes de pointe sur la grille"

L'ePrix de Long Beach va marquer la mi-saison de la campagne inaugurale de Formule E.

L'épreuve va être disputée sur une version raccourcie du tracé que la Formule 1 a emprunté de 1976 à 1983 (ainsi que l'IndyCar et le ChampCar après cela) : ce ne sont ainsi pas 3,17 mais 2,10 kilomètres que les pilotes vont parcourir à chaque tour, ce qui fait de Long Beach le plus court circuit emprunté par la Formule E jusqu'à présent : seul Monaco sera plus court, au mois de mai.

Selon Sam Bird, le fait que le circuit n'ait pas été créé spécialement pour la Formule E devrait rendre l'approche du weekend légèrement différente, comme il l'explique sur current-e.com.

"Long Beach est un tracé qui a été utilisé souvent par le passé, pour l'IndyCar, donc tout le monde le connaîtra un peu mieux que les autres pistes sur lesquelles nous avons couru jusqu'à présent en Formule E", estime Bird.

Prendre la bonne trajectoire dans le virage 7 sera la clé

Sam Bird

En plus d'être le deuxième circuit le plus court de la saison, Long Beach est aussi celui qui comporte le moins de virages : seulement sept courbes pour boucler le tour.

"Les virages 1 et 2 forment une chicane rapide, avant de rencontrer les virages à droite 3, 4 et 5 à 90 degrés", détaille Bird. "Le virage 6 plonge vers le 7, qui est un virage à droite vraiment serré, donc y prendre la bonne trajectoire sera la clé. C'est un tracé où les qualifications devraient être serrées et la course animée".

Le pilote Virgin Racing s'attend à une consommation d'énergie élevée sur ce circuit, surtout si la voiture de sécurité n'intervient pas. Il est toutefois peu probable que la course soit ininterrompue de ce point de vue : sur les cinq premiers ePrix, seul celui de Miami n'a vu aucune intervention de la safety car.

"C'est un circuit assez court, comme Miami, donc ce sera dur au niveau de l'utilisation d'énergie, surtout s'il n'y a pas de voiture de sécurité", estime Bird. "La piste est typiquement très bosselée, surtout dans la ligne droite principale".

Ce sera dur au niveau de l'utilisation d'énergie

Sam Bird

"Les chances de voitures de sécurité sont plus élevées qu'à Miami. Je ne pense pas que nous aurons beaucoup de courses sans voiture de sécurité : sur un circuit en ville, il n'y a presque nulle part où sortir en sécurité pour les voitures".

Le Britannique montre toutefois une estime remarquable envers ses concurrents, soulignant que le plateau de Formule E est à nul autre pareil, avec la présence de Loïc Duval, Nick Heidfeld, Stéphane Sarrazin ou encore Jean-Éric Vergne.

"Si on regarde cette grille, il n'y a pas un seul nom dont on pourrait dire que ce n'est pas un pilote de pointe. Je ne vois pas d'autre grille, où que ce soit, qui puisse se vanter d'avoir autant de bons pilotes. C'est de la très bonne publicité pour la Formule E", conclut Bird.

Rappelons que Nicolas Prost est actuellement en tête du championnat, détenteur de 67 points. Il devance Lucas di Grassi de sept unités et Sam Bird de quinze.

Quant au programme de ce samedi, il y aura exceptionnellement trois séances d'essais libres de 25 minutes, entre 17h15 et 20h. Les qualifications auront lieu à 21h et la course à 1h du matin, heures françaises.

A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Nick Heidfeld , Stéphane Sarrazin , Lucas Di Grassi , Loïc Duval , Sam Bird , Nicolas Prost
Type d'article Preview
Tags bird, eprix, long beach, preview