Spark continuera de fabriquer les Formule E

Spark Racing Technologies (SRT), qui fournit la monoplace actuelle de Formule E, continuera de le faire au-delà de 2018.

Spark continuera de fabriquer les Formule E
11 Spark-Renault STR_01E
Spark-Renault STR_01E : moteur
Spark-Renault STR_01E : moteur
Spark-Renault STR_01E : moteur
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing
Maro Engel, Venturi

Motorsport.com comprend qu'il a été indiqué aux équipes de Formule E lors d'une réunion du Groupe de Travail Technique, mercredi à Donington, que SRT concevrait et fabriquerait la prochaine génération de voitures de Formule E qui débutera lors de la cinquième saison en 2018-2019.

La réponse à l'appel d'offres s'est faite entièrement sous le nom de Spark, mais il semble que Dallara doive avoir la même implication que pour la voiture actuelle dans le design et la fabrication, au moins de la monocoque.

La nouvelle voiture permettra aux équipes de n'en utiliser qu'une par pilote en course, respectant en cela la feuille de route technique du championnat.

S'adressant à Motorsport.com cette semaine, le directeyr technique de Renault e.dams, Vincent Gaillardot, a expliqué que la poursuite du partenariat avec Spark avait du sens.

Bien sûr, il a été intéressant de voir différents concepts venus d'autres entreprises”, a-t-il déclaré. “Mais je pense que Spark a délivré un bon produit et un bon service aux équipes, et que ce serait donc un gros risque d'aller vers quelqu'un d'autre.”

Nous connaissons les gens de chez Spark et leurs capacités, et avec la très grande question de la fourniture de batteries pour la saison 5, je pense que tout le monde est d'accord pour garder ce que nous connaissons et travailler en confiance avec Spark.”

TEOS Engineering et Dome faisaient partie des entreprises ayant présenté leur candidature.

Qui fournira les batteries ?

Motorsport.com comprend que les réponses à l'appel d'offres pour les batteries continue d'être observées par un panel d'experts pour le compte de la FIA.

La décision devait être rendue publique à la fin du mois de juin, mais nécessite un délai supplémentaire en raison de son importance pour l'avenir à long terme du championnat.

La FIA et la Formula E Holdings souhaitent éviter de rencontrer les mêmes soucis qui avaient menacé le lancement de la discipline en 2013-2014, quand le fournisseur initial de batteries n'avait pas été en mesure de délivrer à temps des produits dans une spécification correcte.

Williams Advanced technologies s'était jeté dans la brèche relativement tardivement pour assurer que le championnat puisse bien débuter à l'automne 2014 mais se retrouve désormais impliqué aux côtés de Jaguar Racing.

Neuf candidatures ont été prises en compte, y compris celles des géants de l'électronique Panasonic et Sony.

partages
commentaires
Vergne bat le record du tour durant le second jour de tests
Article précédent

Vergne bat le record du tour durant le second jour de tests

Article suivant

Abt en tête d'une dernière journée perturbée par la pluie

Abt en tête d'une dernière journée perturbée par la pluie
Charger les commentaires