Vandoorne confirme : "Je ne serai pas chez McLaren en 2023"

Si l'écurie Mercedes a été rachetée par McLaren, Stoffel Vandoorne confirme qu'il va s'envoler vers de nouveaux horizons après avoir remporté le titre de Formule E.

Vandoorne confirme : "Je ne serai pas chez McLaren en 2023"

Le week-end dernier, Stoffel Vandoorne est devenu Champion du monde de Formule E à l'E-Prix de Séoul. C'était la consécration pour celui qui disputait sa quatrième campagne dans le championnat tout électrique et avait déjà arraché la deuxième place il y a deux ans, certes à des années-lumière de celui qui s'était imposé à l'époque, António Félix da Costa.

Après avoir connu une saison en dents de scie en 2020-21, Vandoorne a cette fois trouvé une constance inégalée : 15 arrivées dans le top 8 sur 16 possibles, un record qui surpasse les marques de Nelson Piquet Jr (10/11), Lucas di Grassi (11/12) et Jean-Éric Vergne (11/12) lors de l'ère Gen1. Qu'importe qu'il n'ait gagné qu'une course contre quatre pour Mitch Evans et Edoardo Mortara : Vandoorne a su éviter les écueils pour s'imposer avec une saine avance de 33 points sur le Néo-Zélandais. Selon le principal intéressé, le nouveau système de qualifications n'y est pas étranger, puisque les six premiers du championnat subissaient précédemment les pires conditions de piste dans cet exercice et se retrouvaient généralement dans le ventre mou de la grille.

"Les pilotes font la différence, et je pense que cette année, avec le nouveau système de qualifications plus juste, les meilleurs pilotes, les plus constants, excellent bien davantage", indique le pilote Mercedes. "Dans le top 8, on voit toujours les mêmes pilotes à chaque week-end, ils n'étaient pas forcément dans le même ordre, mais en général nous nous battions toujours contre les mêmes gars. Et cette année, il y avait une histoire à raconter pour le championnat."

"Ça a toujours été une de mes caractéristiques en tant que pilote, dans les championnats précédents que j'ai remportés, la régularité jouait également un grand rôle là-dedans [en F4 Eurocup 1.6 (2010), en Eurocup FR2.0 (2012) et en GP2 (2015), ndlr]. Je pense qu'en Formule E, c'était probablement encore plus important d'avoir ça : je n'ai gagné qu'une course, à Monaco, mais j'ai fini huit fois sur le podium, plus que quiconque. C'est ainsi que j'ai réussi. Comment je l'ai fait ? Je ne sais pas précisément. Je pense que c'est en travaillant dur, en étant motivé, en sachant ce qu'on veut de la voiture. L'équipe a toujours su me donner une voiture capable de réussir, et j'en ai été capable aussi."

Le Champion du monde de Formule E 2022, Stoffel Vandoorne

Stoffel Vandoorne a remporté le titre de Champion du monde de Formule E

Si Mitch Evans est parvenu à maintenir le suspense jusqu'à la dernière manche, Vandoorne a finalement triomphé sans trop d'inquiétude, mais son caractère studieux n'a pas été étouffé par l'ivresse de ce premier titre mondial : Mercedes n'a pas manqué d'effectuer un débriefing d'après-course, alors même que l'ère Gen2 venait de s'achever et que la marque à l'étoile quitte cette compétition.

"Je pense que cela explique pourquoi nous avons remporté le championnat !" affirme Vandoorne. "Cette équipe est extrêmement concentrée sur les performances, et certes, c'est un peu étrange de le faire après la dernière course de la saison, mais c'est l'habitude que nous avons : la course est finie, bien sûr nous profitons des célébrations du podium, mais nous prenons une demi-heure pour nous réunir et débriefer la course. Peut-être que ce n'était pas aussi profond qu'à l'accoutumée, mais c'était quand même important de donner du feedback, d'analyser ce qui s'est bien ou mal passé. J'ai aussi profité de cette opportunité pour remercier l'équipe et féliciter tout le monde, y compris ceux qui écoutaient depuis l'usine."

Justement, dans le contexte du départ de Mercedes, quid de l'avenir de Vandoorne ? L'écurie anglo-allemande a été rachetée par McLaren pour l'ère Gen3, mais malgré ses liens passés avec la structure de Woking – Vandoorne a fait partie du McLaren Young Driver Programme dès 2013 avant sa titularisation dans l'élite avec cette équipe –, ce n'est pas là que se dessine son avenir. "C'est vrai, je ne serai pas chez eux la saison prochaine", confirme l'intéressé.

"J'ai simplement dû prendre la décision d'aller dans l'écurie qui, selon moi, va me donner les meilleurs outils possibles afin de réitérer ce que j'ai fait cette année : me battre pour les victoires et le titre. Je suis convaincu que j'aurai ça à ma disposition, à nouveau." De quelle écurie s'agit-il ? Vandoorne se garde bien de le dire. Il a en tout cas la ferme intention de défendre son titre et ne rêve plus de la catégorie reine du sport automobile.

"Mon avenir est en Formule E. J'ai couru en Formule 1 pendant deux ans, en 2017 et 2018, et je ne pense pas revenir en Formule 1 un jour. Mais on ne sait jamais ! Le monde est un endroit étrange, tout est possible. Mais ce n'est pas quelque chose que je garde à l'esprit, je ne me dis pas qu'il faut que je retourne dans un baquet de Formule 1", conclut-il.

Lire aussi :
Le Champion du monde de Formule E 2022, Stoffel Vandoorne
partages
commentaires
Audi Sport enregistre un départ surprise
Article précédent

Audi Sport enregistre un départ surprise

Article suivant

Susie Wolff quitte Venturi et la Formule E

Susie Wolff quitte Venturi et la Formule E