Le temps minimal des pitstops temporairement réinstauré

Les écuries de Formule E ont fait pression pour que le temps minimal des arrêts au stand soit réinstauré.

B. V., Marrakech - Depuis la création du championnat tout électrique, la durée de vie insuffisante des batteries contraint les concurrents à rentrer au stand à mi-course, et chaque pilote change donc de monoplace à ce moment-là. Pour assurer la sécurité, un temps minimal est imposé, ce qui permet à la manœuvre de se faire avec un peu de marge.

Or, la FIA pensait que les équipes avaient atteint la perfection dans ce domaine et qu'enlever la limite ne représentait pas de risque supplémentaire, mais les écuries et les pilotes n'étaient pas tous de cet avis, loin de là. Selon eux, transformer les changements de monoplace en compétition risquerait de pousser les pilotes ou les mécaniciens à la faute dans un environnement où les conséquences peuvent être désastreuses. Lors du dernier meeting à Hong Kong, Sam Bird avait d'ailleurs failli renverser plusieurs personnes en manquant sa rentrée au garage.

Certains pilotes ont indiqué à Motorsport.com qu'ils étaient déjà proches de la limite et qu'ils craignaient que les ceintures ne soient pas forcément attachées correctement si le temps minimal venait à disparaître. Une autre source d'inquiétude est le fait que certaines voitures peuvent être démarrées plus vite que d'autres selon leur groupe propulseur.

Quoi qu'il en soit, la direction de course a donc accepté de retarder la disparition du temps minimal à la prochaine course, à Santiago, afin de donner aux concurrents davantage de temps pour se préparer. Quant à ce week-end, à Marrakech, la durée sera de 45 secondes.

Avec Scott Mitchell

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Événement E-Prix de Marrakech
Circuit Circuit International Automobile Moulay El Hassan
Type d'article Actualités