Vandoorne en pole à Rome après un cadeau de Rowland

Stoffel Vandoorne s'élancera en pole position de la première course de l'E-Prix de Rome, alors que le meilleur temps semblait promis à Oliver Rowland.

Vandoorne en pole à Rome après un cadeau de Rowland

C'est après une matinée animée et avec peu de roulage à leur actif que les pilotes de Formule E ont abordé l'exercice des qualifications, à Rome ce samedi. La première journée de cette double manche a en effet débuté par une séance d'essais libres dont l'accident aussi spectaculaire qu'étonnant restera le point d'orgue. Celui-ci a impliqué Oliver Turvey, Jake Dennis et Jean-Éric Vergne au moment où le peloton effectuait des simulations de départ, après le drapeau à damier. DS Techeetah et BMW Andretti ont pu réparer les dégâts à temps pour les qualifications, ce qui n'a pas été le cas de NIO 333 pour Turvey.

Lire aussi :

La deuxième séance d'essais libres n'a quant à elle duré qu'une dizaine de minutes, avant d'être interrompue par un drapeau rouge en raison de dégâts sur un vibreur qu'il a fallu longuement réparer. Avant les choses sérieuses, chacun avait donc peu roulé sur cette nouvelle version du tracé romain, longue de 3,385 km et composée de 19 virages.

Groupe 1 : De Vries, Bird, Frijns, Mortara, Da Costa, Evans

Groupe 2 : Rowland, Rast, Sette Câmara, Wehrlein, Müller, Turvey

Groupe 3 : Sims, Di Grassi, Vandoorne, Lotterer, Vergne, Dennis

Groupe 4 : Buemi, Nato, Cassidy, Blomqvist, Günther, Lynn

Figurant parmi les six pilotes du premier groupe, Robin Frijns a fixé la référence de la séance qualificative par un chrono en 1'39"081, avec 0"081 d'avance sur Nyck De Vries. En revanche, un problème technique a empêché Edoardo Mortara de signer un tour rapide. Membre du deuxième groupe, Oliver Rowland a considérablement amélioré la marque avec un passage en 1'38"491, tandis que René Rast s'est loupé dans sa tentative.

Avec des pilotes comme Lucas Di Grassi, Stoffel Vandoorne, André Lotterer et Jean-Éric Vergne dans ses rangs, le troisième groupe était particulièrement scruté. Tous les quatre se sont installés aux avant-postes mais aucun n'est parvenu à déloger Rowland de la première position. Le quatrième groupe a vu Nick Cassidy rencontrer un souci, tandis que Maximilian Günther a pris la sixième place pour rejoindre Rowland, Lotterer, Vandoorne, Di Grassi et Vergne en Super Pole.

Une Super Pole qui a débuté sous un ciel romain se couvrant de plus en plus, jusqu'à en devenir menaçant. Premier à reprendre la piste, Günther a coupé la ligne en 1'39"751. Quelques gouttes de pluie ont alors commencé à faire leur apparition, n'empêchant toutefois pas Vergne de boucler son tour rapide en 1'38"947. Pour 44 millièmes de seconde, Di Grassi a fait mieux en 1'38"903, s'octroyant la pole provisoire avant le passage des trois derniers pilotes.

Sur une piste restant parfaitement sèche, Vandoorne a frappé un grand coup en pulvérisant son propre temps de la phase de groupes, la Mercedes signant un 1'38"484. Au volant de la Porsche, Lotterer a tenté de déloger le Belge mais a commis une infime erreur, échouant finalement à 0"167. Pilote le plus rapide de la première partie des qualifications, Rowland s'est élancé le dernier. Une position dont il a tiré parti pour dominer les deux premiers secteurs, mais un contact avec le mur dans le dernier virage l'a privé d'une pole qui lui était promise.

Vandoorne s'élancera donc en pole position ce samedi, à partir de 16 heures, avec à ses côtés Lotterer et sur la deuxième ligne Rowland et Di Grassi.

Super Pole

Qualifications par groupes

partages
commentaires
Un accident inattendu et une frayeur pour Vergne à Rome

Article précédent

Un accident inattendu et une frayeur pour Vergne à Rome

Article suivant

Vergne gagne à Rome, Audi et Mercedes au tapis

Vergne gagne à Rome, Audi et Mercedes au tapis
Charger les commentaires